Santé-Journée mondiale des handicapés : Plaidoyer pour «plus de considération»

0
61
«Participation citoyenne et politique des personnes handicapées». C’est le thème retenu pour cette 27e édition de la célébration de la Journée mondiale des personnes handicapées. Une journée proclamée par l’institution des Nations Unies depuis le 3 décembre 1992 et qui coïncide, au Sénégal, avec la Semaine nationale des personnes handicapées qui s’étend du 3 au 8 décembre, conformément à la loi d’orientation sociale n°2010-15 du 6 juillet 2010 relative à la promotion et à la protection des droits des personnes handicapées.
Une occasion saisie par toutes les associations concernées du pays pour crier leur doléance.

A travers la voix de leur président, elles réclament ‘’plus de considération’’.

Joint par téléphone, Yatma Fall fait remarquer que le gouvernement a certes fait des efforts sur la promotion et la protection des handicapés. Mais il y a des manquements de la part de certains ministères.

Selon lui, les personnes handicapées, au Sénégal, rencontrent un certain nombre de difficultés liées notamment à «la santé et à l’appareillage, à l’éducation et à la formation, à l’emploi et à l’insertion, et à l’accessibilité, c’est-à-dire l’aménagement du cadre de vie général». Précisant que «le handicap, c’est une question de droit humain, une question de principe».

M. Fall d’informer, dans la foulée, que ces difficultés ne pourront trouver solutions que dans la mise en œuvre de politiques efficaces et surtout inclusives pour les handicapés.

Ceci, ajoute le président des handicapés du Sénégal, «pour que, désormais, toutes les stratégies et tous les programmes nationaux qui seront développés dans le cadre de l’éducation, prennent en charge nos enfants handicapés».

Plaidant l’élargissement des cartes d’égalité des chances, il a, par ailleurs, déploré le manque de soutien et de présence des collectivités locales. «Nous représentons 15 % de la population et le pays ne peut se développer en nous marginalisant. Nous dénonçons cette discrimination de la part des élus locaux», s’est-il enfin indigné.

Célébrée un peu partout dans le monde, cette journée vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement, et à accroître la sensibilisation à leur situation, particulièrement dans les aspects de la vie économique, sociale, politique et culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here