Les recettes fiscales de 2018 révélées

0
83

Une manne financière qui aurait pu atteindre 1500 milliards, si le président Macky Sall n’avait pas pris la mesure de ne pas percuter la hausse du prix du baril de brut sur les prix de l’électricité et du carburant.

« Cela veut dire que le président Macky Sall a pris une décision salutaire aux plans économique et social. Il a préféré faire des efforts au plan budgétaire pour soulager les populations des effets de la hausse des prix des hydrocarbures qui allait impacter tous les secteurs de la vie économique et sociale », a souligné le directeur de la DGID, Cheikh Ahmet Tidiane Bâ, dans un entretien avec L’Observateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here