UGB : les étudiants alertent les autorités et prolongent leurs journées sans tickets

0
124
Une journée sans tickets, plus connue sous le nom de “Nguènté Toubab” avait été à la base de la mort de l’étudiant Fallou Sène.
Un an plus tard, les mêmes causes refont surface à Sanar comme si aucune leçon n’a été retenue des événements de l’année dernière, tant du côté des autorités que des étudiants.
A l’Université Gaston Berger de Saint-Louis,  après 48 heures de Journées Sans Tickets (JST) lancées dans le temple du savoir par les étudiants, la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL) décrète 72 heures, ce vendredi.
Une manière de dénoncer le non paiement de leurs bourses du mois de Décembre et la non réception des codes de paiement pour certains étudiants.
Quoi qu’il puisse advenir, les autorités sont invitées à réagir vite avant que l’irréparable ne se produise à nouveau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here