Karim Wade et Interpol: Les non-dits d’une procédure

0
168
Les avocats de Karim Wade ont partagé une lettre qu’ils disent avoir transmis à Interpol, lui demandant la diffusion d’une « notice bleue » à l’encontre leur client. La notice bleue a pour objectif de “localiser ou d’identifier une personne présentant un intérêt au regard d’une enquête criminelle ou obtenir des renseignements” sur le concerné.
Libération rapporte qu’il s’agit plutôt d’une réquisition datée de juin dernier et signée par le procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite ( Crei), qui a été diffusée par la Direction général de la police judiciaire ( Dpj) dans le réseau Interpol.

Le même document a été remis également transmis au Qatar, membre de cette organisation policière. L’objectif ’était d’informer le jour où Karim Wade prendrait l’avion afin qu’il soit cueilli une fois à l’aéroport de Diass. Contacté, par le journal Libération, le Directeur de la Police judiciaire, le Commissaire Seydou Bocar Yague s’est réservé à tout commentaire sur cette affaire.

Pour rappel, l’Etat du Sénégal veut appliquer à Wade fils, la contrainte par corps. Et par cette procédure, il déclare s’appuyer sur l’arrêt de condamnation de la Crei du 23 mars 2015, lequel a été confirmé par la Cour suprême le jeudi 20 août de la même année. Toutes ces décisions de justice condamnent l’ancien ministre d’Etat à payer 138 milliards de F Cfa en guise de dommage et intérêts, pour “enrichissement illicite”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here