Khalifa et Karim, ces ‘’K’’ incertains

0
68
Khalifa Sall et Karim Wade ont tous les deux passé l’étape des parrainages. Pour autant, le doute plane sur la validation de leur candidature par le conseil constitutionnel.
Pour le cas de l’ancien maire de Dakar, les avis sont partagés. Certains estiment que sa candidature ne peut pas passer, parce qu’il a été condamné par la Cour suprême, qui a confirmé sa peine en jugement de première instance et en appel. Mais, d’un autre côté, on estime que Khalifa garde ses chances, puisqu’il y a le rabat d’arrêt qui, selon eux, est suspensif. Ces differentes hypothèses confirment le caractère incertain de la participation de Khalifa Sall à la prochaine élection présidentielle.

Même situation pour le candidat du PDS. Même s’il a validé son ticket lors du parrainage, Karim risque de voir sa candidature invalidée lors de la publication définitive des candidatures. En effet, dans la nouvelle constitution, il clairement dit que pour être candidat, il faut impérativement être éligible. Or, le ministre de l’intérieur a dit que dans la carte d’identité de Karim Wade, il est mentionné ‘’ne s’est pas inscrit sur les listes’’. Donc, Karim n’étant pas électeur, ne peut pas être candidat, même si ses partisans croient avec fermeté qu’il sera de la partie.

Le Conseil constitutionnel va trancher tous ces cas, ce 20 janvier 2019.

L’Observateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here