Energies domestiques et renouvelables au Sahel : Identification des synergies et coopération possibles dans le secteur

0
304
Une rencontre sous-régionale d’échanges sur les énergies domestiques et renouvelables au Sahel, s’est ouverte hier à Dakar. Elle devrait permettre d’identifier les synergies et coopération possibles dans le secteur des énergies domestiques et renouvelables et de mettre en évidence les principaux enjeux pour aboutir à des éléments pertinents d’une politique sous-régionale cohérente dans le sous-secteur.
Le Directeur de cabinet du Ministre de l’Environnement et du Développement durable, Cheikh Dieng, a rappelé que cette rencontre intervient suite à une consultation menée par le CILSS sur les énergies domestiques et renouvelables, dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel (P2RS) soutenue par la Banque Africaine de Développement (BAD). Et que « ces ressources ligneuses de l’espace Sahel seront davantage fragilisées si aucune mesure efficace n’est mise en œuvre compte tenu du contexte actuel marqué par les changements climatiques et la forte croissance démographique ».

D’ailleurs a-t-il ajouté, « le coût onéreux des énergies fossiles dans notre espace nous oblige à valoriser toutes nos ressources énergétiques disponibles. Aussi, il est irrationnel de prétendre à satisfaire les besoins énergétiques de nos populations rurales et urbaines uniquement par les énergies conventionnelles dont la biomasse demeure la principale source d’énergie ».

Le Secrétaire Exécutif du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel, Djimé Adoum à la suite du Dr Dieng a indiqué que

cette rencontre vise à mettre en évidence les expériences et les acquis émanant de tous ces pays et faire en sorte de monter un programme d’énergie renouvelables, de mettre dans le contexte du changement climatique et profiter des occasions offertes dans les COP pour dire que l’Afrique notamment le CILSS ont pris bonne note des défis majeurs.
« Aucun développement n’est possible sans l’accès à l’énergie, c’est une influence importante dans les activités dans la lutte contre la pauvreté et le développement des conditions de vie » a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here