Couches écologiques : au tour des maternités ?

0
75
Plus écologiques, mais aussi moins chères : les couches lavables ont séduit plusieurs maternités en France.

Les couches lavables ne sont plus qu’une lubie de bobos ! En plus d’être écologiques, elles sont plus rentables sur le long terme. A tel point que des maternités commencent à les préférer aux couches classiques, achetées en tonnes et très polluantes. Quoi qu’il en soit, les maternités cherchent de nouvelles alternatives. Alors que certaines s’orientent vers des options moins toxiques pour les bébés, comme le révèle Ouest France à propos de la maternité de La Rochelle, en Charente-Maritime, d’autres font directement le pari des couches lavables comme le raconte le Parisien à propos de deux autres maternités à Strasbourg et Alençon.

COUCHES LAVABLES : UNE NOUVELLE ORGANISATION

Les couches lavables d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les langes de nos grands-mères. Elles sont adaptables, autant au poids qu’à la morphologie du bébé. Elles sont composées d’une culotte à enfiler, et d’un absorbant en coton ainsi que d’un voile. L’absorbant en coton est lavable et le voile est jeté après chaque utilisation de la couche.

Mais pour s’en servir en maternité, il faut revoir l’organisation de A à Z, pour louer et laver les couches. Le Parisien raconte que la maternité d’Alençon consacre 770 euros par mois à la location et au lavage des couches. Un service spécial est nécessaire pour ce deuxième aspect, l’hôpital sous-traite à une association locale à caractère social pour nettoyer une centaine de couches par jour.

Mais pourquoi ce désir de passer à autre chose ? Les couches classiques contiennent des produits toxiques, des perturbateurs endocriniens, en plus d’être très mauvaises pour l’environnement. Entre 0 et deux ans, l’enfant a un renouvellement cellulaire important et est très sensible à l’environnement qui l’entoure. D’où l’urgence de trouver de nouvelles alternatives.

COUCHES MOINS TOXIQUES

Ouest France raconte l’exemple de la maternité de La Rochelle qui a choisi une alternative plus écologique entre couches lavables et couches classiques : les couches d’une start-up parisienne, Joone. Si elles ne sont pas réutilisables, elles sont du moins garanties sans perturbateurs endocriniens, sans chlore, sans pesticides, sans parfum ni latex.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here