Seydou Diouf, député: « comment se fera le remplacement de Madické Niang ? »

0
72
« Me Madické Niang a écrit pour présenter sa démission à l’Assemblée nationale. Dans ce cas de figure, le président de l’Assemblée nationale reçoit la démission, en informe le bureau et, à la prochaine séance plénière, l’Assemblée nationale procède à son remplacement sur la base de la liste sur laquelle il a été élu. Il s’agira, en l’espèce, de regarder la liste à laquelle, il a appartenu pour venir à l’Assemblée.
Comme ce sont des députés qui ont été élus sur la proportionnelle, c’est le non élu qui suit immédiatement, qui monte pour le remplacer. La lettre devient caduque, on n’est plus dans le domaine de la demande de déchéance. Ce qui va être traité, ce n’est pas la demande de déchéance, mais la démission qui a été présentée par Madické Niang, qui va nous amener à ne plus faire application des dispositions de l’article 60 de la Constitution, mais constater la démission du député sur la base de la lettre qu’il a adressée au Président de l’Assemblée nationale.

On n’est pas fermé dans un délai. C’est la séance plénière. Il faut, dans un premier temps, que le président de l’Assemblée nationale informe le bureau, à la prochaine séance plénière, il informe l’Assemblée et peut, au cours de la même séance, procéder à l’installation de son remplaçant. »

L’Observateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here