Macky : Presque un «président normal». (Par Oumou Wane)

0
172
Je ne sais pas si tout comme Charles de Gaulle, notre président finance lui-même la quasi-totalité de ses frais personnels, mais visiblement soucieux d’exemplarité, c’est sur un vol régulier à bord de Air Sénégal, qu’il s’est rendu aujourd’hui à Paris. Peut-être aussi en bon vrp, pour promouvoir le professionnalisme et la qualité de service de la compagnie nationale sénégalaise.
Va t’il également régler ses notes de frais et de restaurant, n’exagérons rien, mais si notre président n’entend pas abuser des privilèges qui lui sont offerts par sa fonction, nous ne pouvons pas le lui reprocher.
Évidemment, le plus souvent, le protocole et la sécurité lui feront préférer les voyages dans l’avion de commandement et des hélicoptères de l’armée.
Cependant, c’est un fait inédit dans l’histoire protocolaire du Sénégal. Le vol a décollé de l’aéroport international Blaise de Diagne à 9h et le chef de l’Etat a acheté un billet comme tous les passagers pour se rendre à Paris.
Oui Monsieur Sall, vous êtes exemplaire et ce n’est pas pour rien qu’une écrasante majorité de nos compatriotes vous font confiance pour propulser le Sénégal vers l’émergence.
N’en déplaise à vos détracteurs qui en deviennent fous, vous choisissez de plus « la voie rapide » pour parvenir à vos fins.
Cela passe par des nominations, des profils nouveaux qui devront faire plus vite et plus tôt leurs preuves.
En effet, personne ne comprendrait que « Macky II » ne mesure pas l’urgence et l’impératif d’intensifier les actions pour édifier une société plus solide, un pays où il fait bon vivre et travailler.
Ce qui désarçonne encore un peu plus ses adversaires, c’est que le  président ne se limite pas à des déclarations. Il  pose des actes en nommant et en remplaçant des directeurs de sociétés nationales.
Alors comment peut-on douter, si ce n’est par mauvais esprit, que les choix portent sur des réelles compétences et non sur une sélectivité ethnique, comme cela est entendu ici et là !
Je le dis ici, dans notre pays, ce n’est pas l’ethnicisation qui est foudroyante mais bien la bêtise.
Les conflits ethniques à travers le monde et leurs conséquences sur la paix sociale des pays concernés sont suffisamment graves pour ne pas attiser les peurs et le rejet de l’autre.
La simple idée qu’une priorité ethnique puisse gouverner les nominations aux postes de la nation est stupide.
Que ceux qui attisent ce feu arrêtent avec leurs idées irresponsables et dangereuses.
Wolofs, Halpulars, Sérères, Diolas… Ne sommes-nous pas une nation ? De quoi avons-nous peur, ne sommes-nous pas tous des patriotes dignes ?
Notre pays est connu pour sa tolérance et l’intercommunication entre les cultures qui le composent. Le partage de nos traditions a toujours été notre force et le restera.
Que le respect mutuel puisse continuer à régner !
Je disais de notre président qu’il était presque, en tout cas ce matin, un « président normal », même si je le crois très au-dessus de la mêlée, notamment pour son sens de la justice sociale.
Mais nous, sommes-nous vraiment des gens normaux ? À toujours chercher des problèmes là où il n’y en pas, c’est à se demander ce que nous avons retenu de notre passé, quelle société souhaitons-nous construire aujourd’hui et quelle histoire demain nous voudrions raconter à nos enfants.
Oumou Wane
Présidente Africa7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here