Soutien à Adja Astou Cissé : « (Elle) n’a, ni été la première, ni celle qui a fait pire… »

0
353

Ajia Astou Cissé est toujours en garde à vue. Le motif de son interpellation, ce qu’on pourrait qualifier de « lapsus » devant le petit écran, lors d’une émission, qui n’a pas manqué de toucher l’orgueil d’une partie de la communauté Halpular.

Ils sont nombreux, depuis qu’elle s’est excusée, à manifester à Adjia Astou leur soutien. Car, n’est ce pas dit-on que l’erreur est humaine? A plus forte raison qu’elle l’ait reconnue. Pourquoi cet acharnement sur sa personne ?

Ainsi, parmi ses souteneurs, Mouhamed Dia qui, dans une note parvenue à Senego, rejoint Thierno Bocoum, qui, lui aussi, n’a pas manqué de dénoncer un « juridisme du buzz… »

« Depuis 2000, nombre de dérives considérables dans la communication qui peuvent avoir des effets néfastes pour la paix entre les différentes communautés confrériques et ethniques sont notées au Sénégal…« , a rappelé M. Dia.

« Adja Astou n’a, ni été la première, ni celle qui a fait pire. Et, au moins, elle s’est excusée et rectifiée moins de 24 heures après sa dérive. En cette fête des mamans, mes pensées et prières vont aussi vers elle et je dis non à cette justice sélective. ‘Le juridisme du buzz ne fait pas un état de droit’ comme l’a si bien dit Thierno Bocoum…« , a-t-il conclu…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here