L’homme Dior 2020: le chic patiné

0
173
Pour Dior le chic moderne passe par l’usure: ses hommes vont porter à l’été 2020 des costumes aux couleurs délavées, des hauts “fissurés” et “tachés” de plissés faits à la main.

Comment rester dans l’air du temps malgré le poids de la tradition? Le créateur britannique des collections homme, Kim Jones, répond à la question dans un défilé vendredi à Paris conçu en collaboration avec l’artiste américain Daniel Arsham, lequel met en avant des objets semblant être des reliques du passé.

Une horloge érodée accueille les invités dont Virgil Abloh, créateur américain de la marque Off-White et de Louis Vuitton, l’un des plus influents dans le milieu de la mode, pour ce spectacle à l’Institut du monde arabe. On passe ensuite par un bureau reconstitué de Christian Dior, tout en blanc.

Les quatre lettres du logo Dior, confectionnées comme des sculptures abîmées, sont posées le long du podium en sable rose, une des couleurs iconiques de la maison. La visière d’une casquette est dessinée comme si elle avait été déchirée, un T-shirt est traversé de craquelures finement brodées.

“Les éléments classiques de Dior, l’élégance, la couture s’entremêlent avec des éléments de la science-fiction comme ce sable venu d’une autre planète”, déclare à l’AFP Kim Jones.

– Chaussettes toile de Jouy –

Les lignes sont souples, fluides et travaillées selon les techniques empruntées à la sculpture qui faisait partie intégrante des créations très structurées de Christian Dior. Rose, gris dans toutes ses nuances, bleu, blanc, les couleurs sont claires, comme délavées par le soleil.

Le tailleur oblique, qui enveloppe la silhouette d’une ligne diagonale, création des années 50, déjà revisité par Kim Jones dans les collections précédentes, se décline pour celle de printemps-été 2020 en manteau en blouson.

En taches de couleurs bleue et orange, des nuages de tissus crêpe georgette plissés ornent des chemises blanches en organza. Les motifs de la toile de Jouy des ensembles chemise-short et chemise-pantalon ont été peints à la main par des artistes japonais.

“C’est un travail très complexe, très couture”, souligne le styliste.

Des bottes en caoutchouc évoquent aussi des sculptures, certaines sont transparentes laissant entrevoir les chaussettes avec des logos Dior ou en toile de Jouy. “Beaucoup d’entre nous sont vraiment obsédés par les chaussures, l’idée de ces chaussettes c’est d’avoir tout à disposition pour pouvoir s’habiller Dior de la tête aux pieds”, commente Kim Jones.

L’imprimé “journal” utilisé par la maison en 2000 a été revisité par Daniel Arsham pour les vêtements et le saddle bag.

Pour une touche futuriste, Dior présente trois accessoires issus de la collaboration avec la maison Rimowa: Sac à dos, une petite valise et une minaudière avec des rainures ornés de rainures en aluminium.

L’homme Dior porte aussi des bijoux, comme des pendentifs avec le logo de la maison, mono-boucle en forme de clé ou un bouquet de muguets, fleur préférée de Christian Dior, en broche.

– Berluti “sexy” –

Kris Van Assche, le créateur belge de la maison Berluti fondée en 1895, ex-Dior homme, a fait défiler hommes et femmes en costumes couleurs flashy avec des pantalons étroits légèrement fendus en bas à l’avant dans l’ombre du Jardin du Luxembourg.

“Je refuse de penser que Berluti doit incarner le luxe intemporel. Les collections sont censées être portées maintenant”, a-t-il déclaré en coulisses en soulignant que réinventer l’ADN de la maison était pour lui “un défi personnel”.

Il aime aussi travailler la patine dans des ensembles en cuir pour que les vêtements neufs aient l’air de “je les avais trouvés quelque part”.

Couleurs moutarde, violet, orange ou bleu électrique, les éléments des costumes se déclinent en shorts ou vestes sans manches. Les tailleurs pantalons féminins sont ornés de plumes de marabout.

La top Gigi Hadid porte sur le podium un ensemble vert menthe avec des chaussures à talon, de même que la mannequin Natalia Vodianova, compagne du PDG de Berluti Antoine Arnault, au premier rang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here