Niokolo Koba: Le ministre du Tourisme veut élever le parc aux standards internationaux

0
301

Elever le Parc Niokolo Koba jusqu’aux aux standards internationaux. Telle est la volonté du ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr. Il l’a dit ce jeudi, lors d’une visite des pôles touristiques du Sénégalo Oriental qui l’a mené au Parc. “Nous sommes venus au Parc de Niokolo koba pour visiter un site touristique majeur au Sénégal.

Le parc Niokolo Koba est un site emblématique mais également un site qui présente des atouts exceptionnels. Il était important avec mes services de venir rencontrer les acteurs mais aussi regarder le potentiel et les besoins en mise à niveau pour pouvoir aligner ce site touristique exceptionnel aux standards internationaux et mondiaux », a affirmé Alioune Sarr au terme de sa visite au parc Niokolo Koba.

Et pour ce faire, le ministre a déjà son plan: «En discutant avec le gouverneur, nous avons retenu l’idée d’engager prochainement des travaux pour améliorer la visibilité, mais également augmenter le potentiel du parc. C’est ainsi que nous avons procédé aux travaux de réhabilitation de la mare de Simenti.

Mais aussi construire des miradors et réhabiliter le musée pour permettre aux touristes de pouvoir disposer d’un musée qui leur donne l’histoire et le potentiel de la région». Saluant l’engagement des privés, le ministre leur a cependant demandé d’augmenter leur niveau d’investissement: « Nous saluons les investissements qu’il a avec le secteur privé.

Et c’est l’occasion pour moi de lancer un appel aux privés pour augmenter le niveau d’investissement afin d’élargir le niveau du parc. Mais également au niveau des stocks de chambre et d’hébergement. Car le parc a des atouts exceptionnels ». Selon M. Sarr, la stratégie de la promotion du tourisme au Sénégal repose sur trois axes. Le premier, c’est l’exploitation de l’interdépendance qu’il y a entre le tourisme et le transport aérien.

“Et c’est pour cela que le chef de l’Etat s’engage pour la réhabilitation de l’aéroport de Tambacounda qui permettra une meilleure connectivité de la région”, explique-t-il. Le deuxième reste l’amélioration des aménagements publiques et privés. Le troisième pilier reste la promotion de la visibilité et de l’attractivité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here