“Taureaux à la mer”: protestation contre une tradition espagnole jugée “ridicule et cruelle”

0
194

Tradition décriée. 200 militants ont manifesté lundi dans le port de Dénia en Andalousie (Espagne) contre la “Bous a la Mar”, une forme particulière de corrida destinée à attirer les taureaux dans l’eau. Une pratique “ridicule et cruelle”, estiment ses détracteurs.

L’événement attire de nombreux touristes et manifestants. Lors de la “Bous a la Mar”, programmée chaque été à Dénia près d’Alicante, les participants provoquent les taureaux et s’attellent à les attirer dans la mer au terme d’une course-poursuite entamée dans l’arène.

Une fois tombé l’eau, l’animal est repêché et ramené sur la terre ferme grâce à des petits bateaux à moteur. Une tradition contestée depuis de nombreuses années par des militants anti-tauromachie. Lundi, ils étaient plus de 200 à protester sur le port de la ville andalouse. Selon eux, des milliers de taureaux ont péri depuis la naissance de la course en 1926. “Ils sont maltraités pour le plaisir des gens”, plaident-ils.

La “ Bous a la Mar” (NDLR= “Taureaux à la mer”) est un événement annuel organisé dans la ville de Dénia en Andalousie.

 La “ Bous a la Mar” (NDLR= “Taureaux à la mer”) est un événement annuel organisé dans la ville de Dénia en Andalousie. © EPA

Des blessés à Pampelune

Le week-end dernier, trois personnes ont été blessés à Pampelune  lors du célèbre lâcher de taureaux des fêtes de la San Fermin. Parmi elles, deux Américains qui ont reçu un coup de corne. La Croix-Rouge a également soigné 48 personnes légèrement blessées.

La “Bous a la Mar” (NDLR= “Taureaux à la mer”) est un événement annuel organisé dans la ville de Dénia en Andalousie.

 La “Bous a la Mar” (NDLR= “Taureaux à la mer”) est un événement annuel organisé dans la ville de Dénia en Andalousie. © EPA

La “Bous a la Mar” (NDLR= “Taureaux à la mer”) est un événement annuel organisé dans la ville de Dénia en Andalousie.

 La “Bous a la Mar” (NDLR= “Taureaux à la mer”) est un événement annuel organisé dans la ville de Dénia en Andalousie. © REUTERS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here