Le témoignage glaçant de l’une des victimes présumées de R. Kelly

0
302

Le DailyMail a eu accès à des documents judiciaires dans lesquels figure le témoignage d’une jeune femme qui accuse le chanteur de viol. Rédaction 18-07-19, 15:04 Dernière mise à jour: 16:09 Source: DailyMail, AFP

Le 11 juillet dernier, R. Kelly a été arrêté sur base de treize chefs d’accusation, dont traite d’êtres humains à des fins sexuelles et pornographie mettant en scène des enfants. S’il a plaidé non coupable ce mardi, le chanteur va toutefois rester en prison, sa demande de remise en liberté sous caution ayant été rejetée. 

Plusieurs jeune femmes ont témoigné contre le chanteur, dénonçant notamment des traitements humiliants et la création d’une secte BDSM. Mardi, le DailyMail a pu se procurer des documents du procès, dans lequel on retrouve le témoignage de l’une de ses victimes présumées. La jeune femme y explique notamment avoir été “recrutée” pour la supposée secte de R. Kelly dans un centre commercial de Chicago, avant d’être amenée au studio de la star, à Chicago, où elle aurait été séquestrée et violée.

Enfermée sans eau ni nourriture

À son arrivée, la victime aurait été escortée dans une pièce pendant qu’un membre de “l’entreprise” du chanteur faisait une copie de son permis. Elle aurait également été obligée de signer un accord de confidentialité lui demandant de ne jamais évoquer les faits. Elle aurait ensuite passé “environ trois jours dans la chambre à coucher, qui était fermée à clé, sans nourriture”. Après plusieurs jours de calvaire, elle aurait finalement reçu de quoi manger et boire. Mais peu de temps après, “elle s’est sentie fatiguée et étourdie”. 

“Elle s’est réveillée quelque temps plus tard avec l’accusé dans une chambre à coucher dans des circonstances qui indiquaient clairement qu’il l’avait agressée sexuellement alors qu’elle était inconsciente”, peut-on lire dans les documents judiciaires.

Pacte morbide

Selon plusieurs victimes, R. Kelly aurait créé une “secte” BDSM dans laquelle il aurait plusieurs “esclaves sexuelles”. Jerondha Pace, l’une des accusatrices du chanteur, a affirmé que ces dernières étaient invitées à signer un pacte morbide. “Il y a un pacte de suicide. Je ne vais pas rester assise et laisser ces filles ôter leur propre vie. J’ai été une de ces filles qui était prête à se suicider pour lui”, a-t-elle déclaré sur Twitter. Jerhonda Pace @Jerhonda4Pace

TD’après l’avocat Michael Avenatti, qui représente plusieurs victimes présumées du chanteur, ce dernier aurait offert plus de deux millions de dollars à une jeune fille pour l’empêcher de témoigner contre lui. 

Le juge fédéral Harry Leinenweber, en charge du dossier, a ordonné le maintien en détention de R. Kelly, au moins jusqu’au 4 septembre, date de la prochaine audience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here