Energie- Le FONSIS mobilise 31 milliards FCfa pour les centrales solaires de Kaél et Kahone

0
679

Le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) vient de boucler la mobilisation de 31 milliards FCFA pour les centrales solaires de Kaél et Kahone d’une capacité totale de 60 MW.

En effet, après l’entrée au capital des deux sociétés de projets Engie et Meridiam, un financement de 38 millions d’Euros (25 milliards FCFA environ) vient d’être signé avec le consortium constitué de Proparco, de la Société Financière Internationale (SFI, Groupe de la Banque mondiale) et de la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

Ces projets solaires, situés respectivement dans les localités de Kaél (Diourbel) et Kahone (Kaolack), entrent dans le cadre du programme Scaling Solar du groupe de la Banque mondiale, dont l’objectif est de promouvoir les investissements dans les énergies solaires.
Ces centrales solaires contribuent directement à l’objectif du Sénégal d’accroître à 21 % la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique et permettent à la SENELEC d’acheter le kilowattheure à 25 francs ; prix le plus bas à ce jour en Afrique subsaharienne.

Le Directeur général du FONSIS, Papa Demba Diallo qui se félicite de ce closing de rappeler : «le FONSIS a été mandaté par l’Etat du Sénégal pour faire le développement et co-investir avec les futurs partenaires. C’est à ce titre que le Fonds a créé les sociétés de projet et financé les études initiales avant d’ouvrir le capital aux adjucataires finaux que sont les sociétés Engie et Meridiam constitués en consortium, suite à un appel d’offres international piloté par la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité (CRSE)».

«L’entrée dans le portefeuille du FONSIS de ces deux centrales dont la construction va bientôt démarrer, rejoignant les centrales Senergy et Ten Mérina déjà opérationnelles, démontre notre engagement dans le développement du renouvelable», rappelle Papa Demba Diallo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here