Me Wade se lance dans les affaires: Il sollicite le “Ndiguël” du Khalife pour la réalisation de trois projets à Touba

0
625

L’ancien président Abdoulaye Wade s’est rendu discrètement hier à Touba. Et c’était pour annoncer au Khalife général des Mourides, qu’il veut se lancer dans les affaires à Touba. Il a en effet sollicité un « ndiguël » de Serigne Mountakha Mbacké, en lui présentant trois grands projets qu’il souhaiterait réaliser dans la cité religieuse.

« Le Ndiguël que je sollicite de vous, c’est que vous me dites, la gestion de l’eau de Touba vous revient et faites en sorte qu’il n’ y ait pas de rupture. J’ai créé une société qui s’appelle Touba Eau. Je voudrai que vous Khalife général des mourides ou votre représentant, déteniez les 70% des actions, les 30% des actions qui restent, vont m’appartenir, moi et mon bureau d’études. Les 70% des actions si vous décidez qu’on les mette au nom de la mairie ou de la communauté mouride », a-t-il commencé par dire.

Et de poursuivre, en annonçant le projet « Touba-Aviation ». Il s’agit, d’après lui, d’une compagnie qui aura une flotte composé de trois avions : « Un hélicoptère, un King air (il explique en Wolof qu’il s’agit d’un modèle d’avion qu’il avait acheté et qui est utilisé dans la marine) et un avion sophistiqué avec lequel on peut rallier l’Europe, en seulement 5 heures de temps. Mais, je ne veux pas que vous voyagiez dans ce type d’avion. Moi-même je ne voyagerai pas avec cet avion ».

Documents à l’appui, le secrétaire général du Pds a fait part d’un autre projet relatif à une exploitation agricole, le long de l’autoroute Ila Touba. « Ce sera un projet, avec des fermes agricoles de 10 ha dont le modèle est là. C’est une chose facile et réalisable. Je voulais transférer ou bien drainer l’eau du fleuve Sénégal ou de la Gambie jusqu’à Touba. Je veux être disciple qui aura mis en œuvre ce que Serigne Touba voulait », a-t-il dit.

Après avoir religieusement écouté les explications de son hôte, le Khalife, renseigne le journal EnQuête, l’a remercié pour avoir été celui qui a aidé à la satisfaction des vieilles doléances du mouridisme. Il a cité entre autres, le titre foncier de Touba, la construction de la mosquée Massalikoul Jinane. Cependant, Serigne Mountakha Mbacké s’est gardé de donner son ndiguël, en soutenant qu’il lui faut d’abord discuter de tout cela avec son entourage et toute la famille de Serigne Touba, avant de prendre une quelconque décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here