VELINGARA – Pour le départ de l’inspecteur de l’éducation : Parents d’élèves et enseignants battent le macadam

0
149

La prochaine rentrée des classes sera mouvementée dans la circonscription éducative de Vélingara. Des enseignants et parents d’élèves ont battu le macadam hier, jeudi, pour demander le départ de l’inspecteur départemental de l’éducation et de la formation. Près de 100 acteurs de l’éducation ont scandé tout le long du trajet autorisé par l’autorité administrative des slogans hostiles à Amadou Lamine Wade dont ils décrient le «mauvais management du système» et exigent son départ de la tête de la circonscription. Dans le mémorandum lu par le professeur d’histoire et de géographie Cheikh Mbengue, il est écrit : «Le système éducatif à Vélingara est malade de son inspecteur.» Et puis, on y a listé des griefs. On peut lire : «Il fait plus dans le répressif que dans le pédagogique : des directeurs d’école sont humiliés devant leurs adjoints, un principal de collège relevé… Toute sa démarche est arrimée à l’autoritarisme, aux mesures arbitraires d’affectation, à la volonté manifeste d’en découdre.» De même, l’inspecteur est accusé de «coupures abusives de salaire, propositions de radiation et de suspension de salaire».
Sur le plan des résultats scolaires, le document a relevé que les performances des élèves ont chuté ces dernières années au Cfee (Certificat de fin d’études élémentaires) de 56,88% en 2017 à 48,34% en 2019 et au Bfem (Brevet de fin d’études moyennes) de 53,26% en 2017 à 31,5% en 2019.
Pour toutes ces raisons, les marcheurs demandent «aux autorités compétentes de prendre toutes les mesures nécessaires pour corriger ces manquements afin que l’espace scolaire soit pacifié».

Par Abdoulaye KAMARA – (Correspondant) – akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here