AFFAIRE DES 94 MILLIARDS – Le film de Me El Hadj Diouf qui ‘’charge’’ Ousmane Sonko

0
133

‘’L’affaire des 94 milliards, derrière les rideaux’’. C’est le titre du film diffusé par Me El Hadj Diouf, pour tenter de démonter les accusations de détournement portées par Ousmane Sonko contre son client, Mamadou Mamour Diallo.

‘’Je vais observer un marquage à la culotte. Cette affaire des 94 milliards, je vais en faire un dijhad’’, a d’emblée lâché, hier, Me El Hadj Diouf. Suite aux accusations de détournement que le leader de Pastef, Ousmane Sonko, a portées contre son client Mamadou Mamour Diallo, le tonitruant avocat multiplie les sorties médiatiques. Le conseil de l’ex-directeur des Domaines, après plusieurs conférences de presse, s’est livré à la projection d’un film dans lequel il tente de démonter les allégations du leader de Pastef.

D’une quinzaine de minutes, le film intitulé ‘’L’affaire des 94 milliards, derrière les rideaux’’, est une compilation d’extraits de certaines sorties d’Ousmane Sonko dans les médias. Des sorties commentées par une voix féminine qui, en même temps, relève des contradictions. Si ce film n’apporte rien de nouveau aux différentes sorties de l’avocat, celui-ci estime qu’il conforte davantage les contrevérités du leader de Pastef.

‘’Avec ce film, on ne peut plus avoir un seul doute sur les mensonges de Sonko, car les contradictions inouïes qui l’ont émaillé sont nombreuses’’, se convainc Me Diouf.

Il reste persuadé que l’ex-inspecteur principal des impôts ‘’ne dit jamais la vérité et ne montrera aucune preuve de ses allégations’’. Pour lui, le député est habitué à raconter des contrevérités aux Sénégalais. Pour preuve, la robe noire indique qu’au moment où le parlementaire nie tout lien avec le cabinet Mercalex, celui-ci a le même numéro de téléphone d’Atlas groupe, alors que, renseigne-t-il, ‘’les deux ont des sièges différents. L’un est logé aux Maristes, l’autre à Sud-Foire’’. Ce qui fait dire au conseil qu’‘’un crime n’est jamais parfait’’.

Maitre Diouf n’a pas manqué de lancer des piques à l’endroit des partisans de Sonko. ‘’Tous ces insulteurs qu’il a recrutés n’ont qu’à faire leur travail en m’attaquant, mais cela me laisse indifférent. J’ai pitié d’eux, car ils sont manipulés. Il faut que les Sénégalais ouvrent les yeux sur un phénomène pire que Hitler’’, martèle-t-il avant de réitérer la volonté de son client de déposer une plainte après la plénière de l’Assemblée nationale sur l’affaire. D’autant plus que la commission d’enquête parlementaire a blanchi Mamadou Mamour Diallo.

FATOU SY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here