CONSEIL DES MINISTRES – Macky Sall sur tous les fronts

0
110

C’est à un véritable round-up de l’actualité que le président de la République s’est exercé, hier, en Conseil des ministres. Ce sont les intempéries et leurs conséquences qui ont été au centre des préoccupations. ‘‘Le chef de l’Etat a, dans ce cadre, rappelé son attachement particulier à l’amélioration de notre système national d’alerte précoce, de sécurité civile et de lutte contre les catastrophes et accidents de toute nature et a demandé au ministre de l’Intérieur de procéder, sans délai, à un audit national de tous les établissements recevant du public’’, lit-on dans le communiqué.

Il a instruit le ministre de l’Intérieur de déclencher le Plan d’organisation des secours (Orsec) dans les régions concernées, et ‘‘dans une démarche interministérielle renforcée et soutenue par le recensement et la mobilisation de moyens et des ressources financières adéquates’’. Macky Sall n’a pas oublié, non plus, de marquer sa solidarité et tout le soutien de l’Etat aux populations des localités touchées par les inondations.

Mais la pluie n’est pas que malheurs et les précipitations augurent de bonnes récoltes. Aussi, Macky a-t-il insisté, ‘‘relativement à la campagne agricole, sur l’urgence de veiller à la protection des végétaux et à la lutte contre les oiseaux granivores’’. Les départements de l’Agriculture et celui des Finances ont été sommés de veiller à ce que les questions à incidence financière n’interfèrent pas avec la prochaine campagne de commercialisation agricole. ‘‘Le président de la République a, à cet effet, invité le gouvernement à entamer, avec les acteurs, le processus de fixation des prix au producteur pour l’arachide et à intensifier la modernisation et la restructuration industrielle de la Sonacos’’.

Macky Sall a certainement été sensibilisé par les vives critiques sur les désagréments du Train express régional (Ter). Il a fixé un deadline au ministre des Infrastructures : la fin de cette année. Oumar Youm doit ‘‘accorder une haute priorité à la finalisation des infrastructures d’accompagnement du Ter, avant la fin de l’année 2019, et au lancement du projet Brt, en vue de faciliter les conditions de circulation et d’assurer les déplacements des personnes et des biens’’.
Section:
politique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here