Pour Ryanair, “les gens ne devraient pas avoir honte de prendre l’avion”

0
368

“Les gens ne devraient pas avoir honte de prendre l’avion. Dire qu’il en faut moins dans les airs est un raisonnement simpliste”, a affirmé jeudi la compagnie aérienne à bas coûts Ryanair, réagissant à l’importance de la question climatique et des émissions de CO2 ces derniers mois. “Certains avions sont moins polluants que d’autres et opter pour les notres, plus récents, c’est choisir de produire moins de CO2”, a vanté son directeur marketing Kenny Jacobs lors d’une conférence de presse à Bruxelles.
Rédaction 26-09-19, 16:12 Source: Belga

Ryanair, qui se dit la compagnie aérienne “la plus écologique et la plus propre d’Europe”, a annoncé jeudi une mise à jour de sa politique environnementale pour l’année 2020. L’entreprise a ainsi revu son objectif d’efficacité carbone, visant à réduire les émissions de CO2 de 10% d’ici 2030, passant de 66 g par passager par km à 60 g.

Taxes

La compagnie versera en outre plus de 630 millions d’euros en taxes environnementales au cours de l’exercice comptable 2020. “Des taxes qui ne génèrent aucun avantage environnemental et qui favorisent les compagnies aériennes à tarifs élevés et inefficaces en la matière par rapport à celles à bas coûts qui sont efficaces”, commente-t-elle.

“Dire qu’il faut moins d’avions dans les airs est un raisonnement simpliste. Certains sont plus polluants que d’autres. Dès lors, opter pour Ryanair et les notres, plus récents, c’est choisir de produire moins de CO2”, affirme Kenny Jacobs. “Les gens ne devraient pas avoir honte de prendre l’avion”, affirme-t-il encore. Il entend laisser la possibilité au consommateur de décider quelle compagnie il emprunte en fonction de ses émissions de CO2 et dès lors de placer Ryanair en tête de ce classement.
Investissements

Le directeur marketing a aussi appelé à ce que la société civile ne fasse pas seulement pression sur les compagnies aériennes, “qui font déjà beaucoup en investissant des milliards dans des nouveaux avions”. Ryanair investira par exemple 20 milliards de dollars dans une flotte de 210 nouveaux Boeing 737, qui transportera 4% de passagers supplémentaires, mais réduira la consommation de carburant de 16% et les émissions sonores de 40%, est-il stipulé dans la mise à jour de sa politique environnementale.

Il faut aussi mettre la pression sur les gouvernements et les taxes qu’ils mettent ou mettront en place ainsi que sur les compagnies pétrolières, comme BP ou Shell, et aux constructeurs d’avions comme Airbus ou Boeing afin qu’ils développent des avions encore moins polluants, a listé Kenny Jacobs.
Enfin, Ryanair a réitéré son engagement à éliminer les plastiques non recyclables de son activité d’ici cinq ans. C’est déjà le cas pour 82% de tous les consommables embarqués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here