Pour la NASA, la Terre n’est pas prête à entendre la découverte d’une vie extraterrestre

0
112

Jim Green, directeur des sciences planétaires à la NASA, a révélé, dans une interview accordée au journal The Telegraph et relayée par CNN, que le monde entier n’était pas prêt à écouter l’annonce de traces de vie sur Mars. Selon lui, cette découverte pourrait entraîner une révolution philosophique et scientifique.

Le physicien Jim Green a évoqué la possibilité d’une annonce de la vie sur une autre planète que la Terre. Pour lui, il serait extrêmement délicat de l’annoncer aux habitants de notre planète, même dans plusieurs années. “Je suis inquiet à ce propos, parce que je pense qu’on est proche de les trouver (ndlr, les preuves de vie extraterrestre), et de devoir faire des annonces”, précise-t-il au Telegraph.

“Si nous réussissons, ce sera révolutionnaire. Cela amorcera une toute nouvelle ligne de pensée. Je ne pense pas que le monde soit préparé à cette annonce. Ce qui arrive ensuite, c’est tout un ensemble de nouvelles interrogations scientifiques. Est-ce que cette forme de vie nous ressemble? A que point sommes-nous liés? Est-ce que la vie peut se déplacer de planète en planète, ou est-ce qu’il y a juste une étincelle de vie, dans le bon environnement, qui finit par générer de la vie, en se basant sur l’environnement chimique dans laquelle elle se trouve?”, s’explique Jim Green.

Deux missions à partir de 2020

Mais attention, les formes de vie recherchées ne ressemblent en rien aux films de science-fiction. La NASA tente surtout de trouver des types de minéraux et des formes de micro-organismes.

À l’horizon de l’été 2020, la NASA devrait lancer deux nouvelles missions vers Mars et pourrait se rapprocher d’une découverte historique. Avec l’ESA (European Space Agency), les scientifiques vont tenter de chercher la vie en forant les roches et en creusant dans le sol près d’un océan martien. Pour la première fois de l’Histoire, la NASA sera en capacité de rapatrier des échantillons de Mars sur Terre.

Des conditions extrêmes sur Mars

Pour Jim Green, la vie peut exister sur Mars malgré “l’environnement extrême”. “La vie se déplace dans les roches”, ajoute-t-il. En effet, selon les scientifiques, avec une température moyenne de -65 degrés et une atmosphère exposée à des radiations radioactives, les conditions sont très dures et la vie pourrait s’enfouir sous terre. Les espoirs de traces de vie sur Mars sont nés après des relevés montrant qu’il y a pu y avoir de l’eau sur Mars, et qu’il y en aurait dans le sol martien, entre 1,5 et 3%.

“En réalité, parce que la croûte terrestre contient tant d’eau, nous savons maintenant qu’il y a plus de vie sous nos pieds que sur la surface de notre planète, en incluant la vie dans les océans”, explique Jim Green. La vie autre part que sur la Terre fait partie de la conquête spatiale. Cette question majeure chez les scientifiques du monde entier pourrait bientôt trouver quelques réponses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here