Sudes/Esr: préavis de grève

0
249

Le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal – Sudes/Section enseignement supérieur et recherche, a déposé un préavis de grève sur la table du gouvernement, depuis le mardi 1er octobre dernier. Dans un communiqué signé par le secrétaire général Dr Oumar Dia et reçu à ‘’EnQuête’’, est partagé le contenu de la plateforme revendicative de ces enseignants. Elle comporte différents points dont la gouvernance.

Le Sudes souhaite ‘’l’abrogation ou la modification substantielle de la loi 2015-26 relative aux universités publiques’’ ainsi que ‘’l’élaboration et l’adoption de la loi d’orientation de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie’’. Les enseignants du supérieur affiliés au Sudes attendent ‘’le respect strict de la hiérarchie et de l’orthodoxie universitaires’’. Dans un autre registre, ils demandent l’élaboration d’‘’un plan Marshall de recrutement d’au moins 500 enseignants-chercheurs et chercheurs par an, pendant 10 ans’’.

…Un ‘’rééquilibrage de la distribution des postes d’enseignants-chercheurs en faveur des établissements et des universités aux ratios catastrophiques (Flsh et Faseg de l’Ucad, Ufr de santé de l’Uasz, etc.)’’, est réclamé. De même que le recrutement d’un personnel de support compétent et en nombre suffisant dans toutes les universités et particulièrement à la Flsh. Concernant la recherche, ils ont, entre autres préoccupations, réclamé ‘’le développement d’une politique de recherche volontariste.

Le financement et l’équipement des laboratoires de recherche des universités et la mise aux normes de la prime de recherche’’. L’achèvement des chantiers des universités Amadou Makhtar Mbow (Uam) de Diamniadio et El Hadj Ibrahima Niasse du Sine-Saloum (Ussein), des chantiers de l’université Assane Seck de Ziguinchor (Uasz) et de ses centres délocalisés à Sédhiou et à Kolda, est attendu.

Pour ce qui est de la prise en charge sociale et la motivation des personnels de l’enseignement et de la recherche (Per), ils appellent le gouvernement à ‘’la redéfinition du solde indiciaire et des indices affectés aux enseignants du supérieur, l’unification des traitements accordés dans les différentes universités, ainsi que la renégociation de l’accord sur les retraités qui n’a jamais été signé par le Sudes/Esr’’.

Section:
social

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here