FUITE DES CERVEAUX – Plus de 200 Sénégalais au Fmi et à la Banque mondiale

0
386

Il manque beaucoup de choses au Sénégal sauf des ressources humaines de qualité. C’est la conviction du ministre du Pétrole et des Energies Mouhamadou Makhtar Cissé. Invité, la semaine dernière, par des experts sénégalais travaillant dans les institutions de Bretton Woods, il a été agréablement surpris de constater qu’au niveau du Fmi et de la Banque mondiale, il y a plus de 200 Sénégalais.

‘’Malheureusement, regrette-t-il, souvent, ils sont à l’étranger, dans la diaspora. Ils veulent rentrer au bercail. Ils connaissent le chemin, mais ils ne trouvent pas la voie de l’argent’’.

En effet, informe le ministre, le rapatriement de ces ‘’patriotes’’ grassement payés à l’étranger a un coût. ‘’Ils sont des cadres de très haut niveau, avec beaucoup de représentants pays, y compris dans des pays phares comme la Malaisie. Et dans le domaine du pétrole et du gaz, c’est pareil. A chaque fois que je voyage, je rencontre de spécialistes sénégalais dans les plus grandes compagnies du monde’’.

En janvier, promet l’ancien Dg de la Senelec, l’Etat souhaite organiser une conférence pour leur présenter les opportunités et essayer de trouver des solutions pour en faire revenir quelques-uns. ‘’Quoi qu’on puisse dire, si nous n’avons pas l’expertise, nous ne pourrons pas développer les ressources dans des conditions optimales pour notre économie et de nos populations’’.
Section:
social

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here