Qui est le condamné à mort que Rihanna, Kim Kardashian et Susan Sarandon veulent sauver?

0
200

Rodney Reed, 51 ans, doit être exécuté le 20 novembre pour un meurtre commis en 1996. Stacey Stites, 19 ans, avait été étranglée et son corps retrouvé le long d’une route de campagne au Texas. Elle avait été violée et l’ADN de Rodney Reed avat été retrouvé sur son corps. Il avait été arrêté. Rodney avait expliqué lors de son procès qu’ils avaient “une liaison secrète” et qu’il ne l’avait pas tuée. A quelques jours de son exécution, de nouveaux témoignages confirment sa version des faits. Et près d’1,7 million d’Américains, dont des stars comme Kim Kardashian ou Susan Sarandon, réclament sa clémence, se disant convaincus de son innocence.
Déborah Laurent, avec afp 6 nov.. 2019 Dernière mise à jour: 07-11-19, 07:05

“Quelle folie !! De nouveaux témoins se sont manifestés pour dire que Rodney n’est pas le meurtrier!”, a tweeté le mois passé Kim Kardashian.

En 1998, il a été condamné à la peine capitale par un jury entièrement blanc pour le viol et le meurtre de Stacey Stites, une femme blanche de 19 ans.

Des traces de son sperme ont été retrouvées sur la victime mais il a toujours clamé son innocence, expliquant qu’ils avaient une liaison secrète.

Kim Kardashian West @KimKardashian
PLEASE @GovAbbott How can you execute a man when since his trial, substantial evidence that would exonerate Rodney Reed has come forward and even implicates the other person of interest. I URGE YOU TO DO THE RIGHT THING.

Le fiancé de la victime serait-il le vrai meurtrier?

Ses défenseurs estiment que des éléments recueillis après le procès accréditent sa version des faits et pointent vers un autre suspect: le fiancé de la victime, Jimmy Fennell, un ancien policier qui a depuis purgé dix ans de prison pour un autre viol.

“Des preuves qui exonèrent M. Reed et incriminent M. Fennell continuent de s’accumuler”, ont écrit ses avocats dans une requête transmise mercredi au bureau des grâces du Texas.

Dans ce document, ils présentent plusieurs témoignages à décharge pour leur client, dont ceux d’une ancienne collègue de la jeune femme qui a confirmé avoir été informée de sa liaison secrète avec M. Reed.

Un ancien co-détenu du policier vient de révéler que Jimmy Fennell lui avait avoué avoir tué sa fiancée parce qu’elle “couchait dans son dos avec un Noir”, écrivent-ils encore.

Susan Sarandon @SusanSarandon
Read below and see why Texas is going to execute an innocent man named Rodney Reed in a month, then call @GovAbbott at (512) 463-2000 & ask him to grant a 30-day reprieve. Make sure you speak with a live person. The world is watching Governor Abbott, please do the right thing. https://t.co/HLHRMCLDaK

Un temps soupçonné du crime, Jimmy Fennell a toujours nié avoir joué un rôle dans la mort de sa compagne. Les avocats de Jimmy Fennel estiment que tout ce qui est dit aujourd’hui n’est qu’un “recyclage d’allégations”. Phillips s’est converti au christianisme, il a un job et une petite amie et “vit une vie conforme aux lois”.

Les avocats de Rodney Reed ont également introduit un recours devant la Cour suprême pour lui demander de suspendre l’exécution de leur client. Ils avaient déjà expliqué que les enquêteurs avaient commis des erreurs importantes concernant la chronologie de l’assassinat. Ils avaient demandé à ce que l’arme du crime, la ceinture que portait la jeune femme le jour de sa mort, fasse l’objet de tests ADN. Ça n’a jamais été fait.

En parallèle, une pétition mise en ligne par la militante Soeur Helen Prejean et l’association Innocence project a recueilli près de 2 millions signatures pour demander au gouverneur du Texas Greg Abbott de faire preuve de clémence.

Rihanna @rihanna
One Click!!! SIGN this petition if you don’t believe the Government should kill an innocent man!!! @GovAbbott https://t.co/L3xrvn7MJO

Leurs efforts ont été relayés par le présentateur vedette Docteur Phil et l’actrice Susan Sarandon, qui incarnait soeur Helen dans le film “La dernière marche”. “Rodney Reed est innocent mais le Texas va le tuer le 20 novembre”, a dénoncé la comédienne.

En cinq ans, une seule exécution a été empêchée par le gouverneur du Texas. Thomas Whitaker avait échappé à la mort en février 2018. Il avait été condamné pour le meurtre de son frère et de sa mère. Son père, survivant de la tuerie, avait demandé au gouverneur d’épargner la vie de son fils. Whitaker avait accepté de renoncer à son droit de demander une libération conditionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here