Benzema en Bleu, Mbappé aux JO ? Les réponses de Deschamps

0
166

Le sélectionneur de l’équipe de France ne s’est pas attardé sur certains sujets en conférence de presse.

A Clairefontaine

Didier Deschamps s’est montré plutôt taquin, souriant et détendu ce lundi avant de retrouver ses joueurs au Château ce lundi après-midi. Avec l’objectif de la qualification pour l’Euro 2020 en tête, le sélectionneur des Bleus a entamé son rassemblement par la traditionnelle conférence de presse. Face à un auditoire clairsemé, jour férié oblige, « DD » n’a pas hésité à chambrer d’entrée de jeu les journalistes face à lui : «Merci d’être venu, c’est gentil.» Mais sur d’autres sujets, les sourires ont laissé place à un visage plus sérieux et fermé. Ce fut le cas notamment lorsqu’une question sur les récents propos de Zinédine Zidane à l’égard de Karim Benzema s’invita dans l’échange.

Questionné sur Benzema, le sélectionneur a fait le service minimum

«Si vous me posez la question à moi, Zinédine Zidane, footballistiquement, c’est simplement le meilleur, assurait le coach madrilène ces derniers jours après les belles performances de son protégé à Madrid. Donc oui, il a sa place en équipe de France. Je sais qu’il est très attaché à la sélection. Il a toujours voulu y jouer. Après, je ne sais pas ce qu’il s’est passé en interne. Footballistiquement, oui, il n’y a pas photo. Le reste, je ne le contrôle pas.» Une déclaration, en aucun cas polémique, qui a trouvé écho à Clairefontaine ce lundi. Interrogé sur la sortie de son ancien partenaire en Bleu, le champion du monde 2018 n’a pas voulu rouvrir un thème maintes et maintes fois abordé depuis la mise à l’écart du Madrilène. «Il (Zidane) est entraîneur du Real Madrid et il est totalement dans son rôle de parler comme ça», a simplement acté Didier Deschamps, sans en dire plus sur le sujet. Traduction : ce n’est pas aujourd’hui que le dossier Benzema en Bleu sera à nouveau d’actualité. A 31 ans, l’ancien Lyonnais (81 sélections, 27 buts) n’a pas été convoqué depuis octobre 2015 contre l’Arménie. Autant dire – et ce n’est pas une nouveauté – qu’avec Deschamps à la tête de la sélection, la situation ne devrait pas évoluer.

Mbappé aux JO, Deschamps botte en touche

Dans la continuité de la conférence de presse, un autre sujet est venu s’immiscer dans les discussions. L’envie de Kylian Mbappé de participer aux JO de Tokyo l’été prochain au Japon (25 juillet-9 août). L’attaquant des Bleus et du PSG n’a jamais caché son ambition de participer au grand raout planétaire. Au mois de juillet dernier, il assumait son point de vue devant des médias chinois de lors de la tournée du Paris SG : «Les trophées sont des objectifs, il y a ceux qui veulent et ce qu’ils font tout pour les avoir, il y a des étapes pour le Ballon d’Or. Ce n’est pas de la langue de bois, il y a des étapes à passer pour le Ballon d’Or. La Ligue des champions par exemple. Il y aura aussi peut-être les Jeux olympiques.»

Interrogé sur l’ambition XXL de son prodige, alors que l’Euro est aussi prévu, en cas de qualification des Bleus, cet été (12 juin-12 juillet), le patron des Bleus a tourné autour du pot. Surtout en pleine période de débats autour des calendriers surdimensionnés des internationaux. «Je n’en ai pas parlé avec lui, c’est lointain, avance-t-il sans trop se dévoiler. Je ne suis pas son employeur, il faudra voir avec son club, en sachant aussi nos échéances avec l’Euro. Qu’il ait l’envie et l’idée, pourquoi pas. Ça ne se fera pas au détriment de l’équipe de France.» Et le sélectionneur de botter en touche. «Je n’ai pas la réponse, lui non plus, mais c’est une envie qui l’anime.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here