CHEIKH OUMAR HANN (MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR) – ‘’Tous les bacheliers seront orientés d’ici 15 jours’’

0
332

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Hann, s’est fixé, hier à Thiès, un délai de quinze jours pour orienter tous les nouveaux bacheliers dans les universités et établissements publics du pays.

‘’Tous les bacheliers seront orientés d’ici 15 jours’’. C’est ce qu’a annoncé, hier à Thiès, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. ‘’Rien que sur les premières orientations, 40 300 bacheliers sont déjà orientés contre moins de 25 000, à cette période l’année dernière. Dans les quinze jours à venir, tous les bacheliers de 2019 seront orientés dans les universités et établissements publics du Sénégal. Cette question est déjà réglée par la commission en charge des orientations. Nous sommes dans la procédure technique d’orientation. C’est tout ce qui reste à faire’’, a-t-il déclaré au cours d’une prise de contact avec les autorités académiques de Thiès pour définir ensemble les mesures d’accompagnement par rapport à l’orientation des nouveaux bacheliers.

Pour l’année académique 2019-2020, l’Etat du Sénégal a décidé d’orienter tous les nouveaux bacheliers dans les universités et établissements publics. Cette décision, loin de faire l’unanimité, risque de ne pas se concrétiser dans certaines universités comme celle de Thiès qui peine, d’ores et déjà, à contenir ses 4 336 pensionnaires. Et pourtant, 3 000 nouveaux bacheliers y sont attendus. A ce jour, 1 400 nouveaux bacheliers ont déjà été envoyés dans les Unités de formation et de recherche (Ufr) et établissements publics de l’institution dirigée par Ramatoulaye Diagne Mbengue. A l’Ufr Santé, par exemple, il y est attendu un surplus de 130 étudiants par rapport aux orientations de l’année universitaire écoulée. Ce qui va poser un problème d’hébergement au campus social où les étudiants sont souvent à plus cinq dans une chambre conçue pour deux personnes seulement.

Un chapiteau pour abriter les orientés de Thiès

Mais pour le ministre de tutelle, il n’y a pas d’inquiétude à se faire, à ce niveau. Puisque, dit-il, des mesures d’accompagnement seront prises pour rendre effective cette volonté du gouvernement du Sénégal. Ainsi, il annonce la construction, à Thiès, d’un chapiteau qui va permettre d’accueillir les bacheliers. Outre ce chapiteau, de nouveaux bâtiments de l’université de Thiès seront réceptionnés à cet effet, avec une réadaptation des projets afin de mettre les étudiants dans des conditions optimales.

‘’(…) L’invitation de Madame le Recteur, c’est pour qu’on discute sur les mesures d’accompagnement par rapport à l’augmentation du nombre de bacheliers qui seront orientés à l’université de Thiès. Nous allons orienter autour de 3 000 nouveaux bacheliers. Nous y avons déjà orienté 1 400. Les différentes Unités de formation et de recherche (Ufr) et les établissements de Thiès sont en train d’élaborer des curricula pour l’ouverture de nouvelles filières professionnelles’’, confie-t-il, précisant que le gouvernement a déjà libéré 4 milliards 600 millions de francs Cfa, dans le cadre de ces mesures d’accompagnement. Reconnaissant qu’il y a eu un retard de deux ans dans la livraison des chantiers, le successeur de Mary Teuw Niane prolonge la réception des travaux d’extension de l’université de Thiès et de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep) à la fin du premier trimestre de 2020.

‘’Nous savons qu’il y a du retard, parce que les chantiers devaient être livrés depuis deux ans. Mais un pas important a été franchi, avec le décaissement du montant nécessaire pour leur finition. A Thiès, avec le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo, nous avons libéré 2 milliards 900 millions francs Cfa pour pouvoir terminer les chantiers. Pour l’université et l’Isep de Thiès, nous avons mis en place un plan de réception qui dure sur un trimestre’’, indique Cheikh Oumar Hann.

Interpellé sur les couacs et autres dysfonctionnements techniques notés dans le paiement des frais d’orientation par les nouveaux bacheliers déjà orientés et qui ne disposent que d’une semaine pour s’acquitter de cette obligation, le ministre soutient que ‘’tout a été réglé’’.

GAUSTIN DIATTA (THIES)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here