Mali : qui sont les 13 soldats français tués dans une collision d’hélicoptères ?

0
143

IGFM – Six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef de la force Barkhane sont morts, lundi soir, au Mali, dans une collision accidentelle de deux hélicoptères, lors d’une opération de combat contre des jihadistes. Sept d’entre eux provenaient du régiment d’hélicoptères de combat de Pau et quatre autres appartenaient à la base de Gap.

La ministre des Armées, Florence Parly, a présenté, mardi 26 novembre, ses condoléances aux familles, proches et frères d’armes des treize soldats morts lundi soir dans une collision accidentelle de deux hélicoptères, lors d’une opération de combat contre des djihadistes.

Parmi les victimes, six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef ont été tués. Sept d’entre eux venaient de la base de Pau-Uzein, tandis quatre autres appartenaient au quatrième Régiment de chasseurs de Gap. Deux autres soldats dépendaient du régiment d’artillerie de montagne de Varces et du régiment étranger de génie de Saint-Christol.

Le nom du lieutenant Pierre Bockel, fils de l’ancien ministre et sénateur centriste mulhousien Jean-Marie Bockel, figure parmi les victimes. Ce dernier a confirmé l’information à l’agence France Presse.

La ministre a livré la liste exhaustive des soldats décédés :

Le capitaine Nicolas MÉGARD, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le capitaine Benjamin GIREUD du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le capitaine Clément FRISONROCHE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le lieutenant Alex MORISSE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le lieutenant Pierre BOCKEL du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

L’adjudant-chef Julien CARETTE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le brigadier-chef Romain SALLES DE SAINT PAUL du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Le capitaine Romain CHOMEL DE JARNIEU du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis-chef Alexandre PROTIN du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis Antoine SERRE du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis Valentin DUVAL du 4e Régiment de chasseurs de Gap

Le maréchal des logis-chef Jérémy LEUSIE du 93e Régiment d’artillerie de montagne de Varces

Le sergent-chef Andreï JOUK du 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol

Ce nouvel accident provoque l’un des plus lourds bilans humains subi par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar, à Beyrouth en 1983.

Treize de nos militaires sont morts hier au Mali. Ils étaient engagés dans une opération de combat contre des terroristes. Ces treize héros n’avaient qu’un seul but : nous protéger. Je m’incline devant la douleur de leurs proches et de leurs camarades.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 26 novembre 20

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here