Les Sénégalais invités à travailler pour l’intérêt supérieur des enfants

0
240

Gniby (Kaffrine), (APS) – Le coordonnateur technique enfance et jeunesse de l’ONG Secours Islamique France, Mansour Sow, a invité, mercredi, à Kaffrine (centre), à travailler pour l’intérêt supérieur de l’enfant et son éducation de qualité.

“Nous devons travailler pour l’intérêt supérieur de l’enfant et pour une éducation de qualité, une éducation dans la paix, dans la justice et dans l’équité”, a-t-il dit en marge d’une cérémonie de célébration des droits de l’enfant, à Gniby.

Concernant l’affaire des talibés victimes de maltraitance dans une école coranique de Ndiagne, une commune rurale du département de Louga, dans le nord du pays, M. Sow a indiqué que “c’est un dossier qui est entre les mains de la justice”.

“Et, le temps de la justice n’est pas toujours le temps du social. Au Sénégal, on ne peut avoir des types de personnes qui sont en dehors des lois et des personnes qui sont sous les lois”, a-t-il commenté.

La célébration des trente ans d’exécution des droits de l’enfant, à Gniby par l’ONG SIF, a été présidée par le sous-préfet, Ndèye Sofi Séne.

Elle a enregistré la présence des imams, des maîtres coraniques, des autorités locales, du chef de base de l’ONG SIF à Kaffrine, des enfants de l’école coranique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here