FONCTION PUBLIQUE – Mariama Sarr en croisade contre les lenteurs administratives

0
395

Face à la représentation nationale hier, la ministre de la Fonction publique, Mariama Sarr, a affiché toute sa volonté d’éradiquer, dans de meilleurs délais, les lenteurs administratives.

Les députés ont été sensibles, hier, aux questions de mises en solde et de validation des actes dans le système éducatif. Tous ont pointé du doigt les lenteurs administratives. Mais, selon la ministre de la Fonction publique, l’Etat a pris une batterie de mesures pour diligenter la situation.

Ainsi, révèle Mariama Sarr, en ce moment, 4 000 actes sont signés en une journée, alors qu’ils attendaient des années. Cette diligence est également notée, selon elle, dans les mises en solde. ‘’Nous comptons, dans notre correspondance, mettre à jour le nombre par rapport aux actes de mises en solde. La Fonction publique y a beaucoup travaillé, pour pouvoir atteindre l’objectif de 10 000’’, a dit la ministre pour qui le vent du renouveau est en train de souffler au sein du ministère.

Le ministre du Budget et des Finances, Abdoulaye Daouda Diallo, a annoncé qu’‘’à la date du 31 octobre 2019, (nous) n’avons reçu que 3 790 dossiers qui sont totalement traités avec une incidence financière de 9 milliards de F Cfa. Nous attendons toujours des dossiers. Il n’y a aucune instance à la Direction de la solde’’.

Pour ce qui est du retard dans le rappel des enseignants, le ministre a fait savoir qu’il y avait un objectif de combler 50 milliards au moins par année. ‘’Sur ce, nous sommes à un taux de réalisation de 85,2 %. Nous avons bon espoir que d’ici peu, nous devrions avoir dépassé ce chiffre. C’est tenable, 15 % en deux mois’’.

Par ailleurs, Mariama Sarr est revenue sur le problème du recrutement. A ce propos, elle relève qu’il se fait sur la base d’un travail d’une commission nationale mise en place par arrêté, qui a défini tous les critères de la compétence du genre. Faisant l’inventaire des effectifs, elle soutient qu’à ce jour, le Sénégal compte 131 400 fonctionnaires.

‘’Depuis le 9 mars 2015 au 4 décembre 2019, on a signé 43 579 actes. Les enseignants en ont 42 283 actes et cela a impacté 98 976. Les agents de l’Etat sont au nombre de 131 400, le personnel enseignant représente 80 %, c’est-à-dire 100 000 enseignants. Il y en a qui ne sont pas encore dans le répertoire’’, signale-t-elle.

Le budget 2020 du ministère de la Fonction publique est arrêté à 3.822.476.541 FCfa en crédits de paiement, pour 12 929 000 F Cfa en autorisations d’engagement. S’agissant du programme Fonction publique pour l’exercice 2020, les crédits de paiement sont arrêtés à 1 976 468 000 F Cfa. Les autorisations d’engagement sont à 517 000 000 F Cfa. Quant au renouveau du service public, les crédits de paiement sont arrêtés à 793 281 000 F Cfa et les autorisations d’engagement à 12 412 000 000 F Cfa. Pour le pilotage, la coordination et la gestion administrative, les crédits de paiement de ce programme sont à 1 052 727 541 F Cfa.

AIDA DIENE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here