Sécurité en mer : La Hassmar pour un Fond d’invention d’urgence

0
346

iGFM – (Dakar) La haute autorité chargée de la Coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l’environnement marin (Hassmar) a lancé mardi à Dakar l’opération « Samarex 2019 ». Une occasion saisie par le Capitaine de vaisseau et secrétaire général de la Hassmar, Oumar Wade pour solliciter un Fond d’intervention d’urgence.

« Il est souhaitable de disposer d’un fond d’intervention d’urgence en mer qui permettrait d’assurer les dépenses urgentes en cas de crise. Enfin, pour être en mesure de faire face à des obligations dans le domaine de l’environnement, le renforcement des équipements spécifiques de lutte antipollution devient une urgence pour compte tenu de l’exploitation prochaine du gaz et du pétrole offshore » a sollicité le Capitaine Wade.

Revenant sur l’objet de la rencontre, le capitaine Wade d’expliquer : « Aujourd’hui, nous allons faire travailler les forces de l’ordre dans un cadre concret de coopération de lutte anti-drogue. Demain, nous allons travailler pendant toute la journée sur la lutte antipollution. Parce que ça, c’est un risque majeur. Nous allons terminer sur les cas de secours de masse en mer. Donc, quand nous aurons un accident maritime où il faudra récupérer des blessés ; probablement des morts. Comment nous nous organisons en tant Etat pour prendre de manière convenable cet accident ».

Pour sa part, le secrétaire général adjoint à la présidence de la République, Diatourou Ndiaye invite les acteurs à réfléchir sur la mise en place d’un fond d’urgence en mer. Une des recommandations des précédentes éditions. « Il s’agit de trouver les voies et moyens pour mettre en place un fond d’intervention d’urgence en mer qui permettra de faire rapidement aux incidents maritimes majeur », a-t-il soutenu.

IGFM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here