Un migrant brave les flammes pour sauver un handicapé, une pétition pour lui obtenir des papiers

0
332

Plus de 55.000 personnes avaient déjà signé jeudi une pétition demandant à l’Espagne d’accorder un droit de résidence à un Sénégalais sans-papiers qui a sauvé d’un incendie un handicapé.

Vendeur ambulant de 20 ans, Gorgui Lamine Sow marchait vendredi dans la ville de Dénia, sur la côte ouest, lorsqu’il a entendu des cris venant d’un immeuble proche dont émanait de la fumée noire au deuxième étage. Des photos diffusées par les médias espagnols montrent comment il a escaladé les barres métalliques de la grille d’entrée pour entrer par le balcon. Il est ensuite ressorti des flammes avec un homme sur ses épaules et l’a descendu à l’aide d’une échelle apportée par voisin.

“Je n’aime pas voir les gens souffrir”

“Je l’ai fait parce que mon cœur me l’a demandé. Je suis pauvre. Je n’ai rien. Mais je suis fort aussi, et je peux aider. Je n’aime pas voir les gens souffrir”, a expliqué Gorgui, arrivé en Espagne en 2017, au quotidien local Levante-EMV. “Il y avait de la fumée et du feu (…) Mais tu ne peux pas avoir peur. Il y avait une personne à l’intérieur et je devais la sortir”, a-t-il ajouté. Le conseiller municipal de Dénia chargé de la sécurité, Javier Scotto, l’a érigé en “héros” sur Twitter.

La mairie de Dénia a sollicité le gouvernement espagnol pour qu’il accorde un permis de résidence à Gorgui. Son cas est actuellement étudié par le ministère espagnol de l’Immigration et du Travail selon un porte-parole de la préfecture de la région de la Valence.
Un papier qui changerait tout

Gorgui vit dans une chambre exiguë et vétuste de la ville côtière de Gandie avec sa compagne et leur fille de sept mois : “il n’y a pas de porte et le froid rentre. Et nous n’avons pas de lit. Tous les trois on dort sur un matelas”, a-t-il confié à Levante-EMV.

Parcourant 40 kilomètres en bus chaque jour pour vendre bracelets et colliers, un métier courant pour les personnes en situation irrégulière en Espagne, une autorisation de résidence lui permettrait de trouver un travail.

L’histoire de Gorgui a été comparée à celle du migrant malien Mamoudou Gassama, naturalisé français en septembre 2018 après avoir escaladé un immeuble parisien pour sauver un enfant qui allait tomber d’un balcon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here