AMINATA TOURE AU SUJET DE LA SUCCESSION DE MACKY SALL – ‘’En politique, on n’est pas là pour regarder les trains passer’’

0
235

A l’émission ‘’Grand Jury’’ de la Rfm, hier dimanche, la présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Touré, a déclaré : ‘’Le chef de l’Etat Macky Sall a réglé le problème de son éventuel troisième mandat.’’

A l’en croire, la question occupe trop de place dans l’espace public sénégalais, ‘’alors que le chef de l’Etat l’a déjà réglée’’. Et d’ajouter : ‘’Il faut que nous puissions travailler. Il y a des questions qui nous attendent, que de s’attarder sur la politique. Je pense qu’il est important de respecter le temps et tenir compte des préoccupations des citoyens. C’est cela que le chef de l’Etat a très tôt compris. Sa préoccupation, c’est de concentrer son énergie pour la satisfaction des aspirations des populations, comme le veulent les citoyens, loin de la politique.’’

A ceux qui lui prêtent des ambitions de vouloir succéder à Macky Sall, Aminata Touré tient ces propos : ‘’Je ne peux répondre à cette question. Laissez les gens en parler. Le moment venu, vous aurez la réponse. Notre intérêt est que Macky Sall fasse un bon mandat. On ne peut s’attarder à faire que de politique.’’ Elle a ajouté, néanmoins, que ‘’les gens ne sont pas en politique pour regarder passer les trains’’.

A la question de voir un jour une femme portée à la magistrature suprême, elle est d’avis que cela n’a pas d’importance : ‘’Que ce soit un jeune ou un vieux, ce sont les aptitudes qui font la différence’’, soutient-elle.

Après qu’elle a tenu ces propos, une question est posée à Aminata Touré : celle de savoir où et quand le président Macky Sall a-t-il réglé la question de son troisième mandat. Parce que répondre par ‘’ni oui ni non’’, ce n’est pas avoir réglé le problème. En sus, nulle part, depuis sa réélection jusqu’au moment où ces lignes sont écrites, le chef de l’Etat n’a été d’une clarté absolue à ce sujet. Toutes les réponses qu’il a servies sont de nature à entretenir le flou et à alimenter la controverse. Alors, vouloir que l’on passe rapidement à autre chose est suspect. Tout comme l’est son attitude relativement à son intention supposée de succéder à Macky Sall.

‘’On verra plus tard’’. Mimi Touré, comme son patron, a assimilé la politique du flou.

Il y a toutefois une déclaration intéressante dans son propos: celle de dire que ‘’néanmoins, en politique, les gens ne sont pas là pour regarder les trains passer’’. Autrement dit, que chacun est libre d’annoncer sa candidature pour l’élection présidentielle. Et que nulle ne peut s’y opposer.

Naturellement, ces propos sont en contradiction flagrante avec ceux du président Sall qui demande à son monde de taire ses ambitions présidentielles. Cela dit, dans sa volonté de défendre Macky Sall, Aminata Touré prend elle-même le contrepied de ses propres arguments. C’est finalement à ne rien comprendre de ce galimatias.

Félix NZALE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here