DIFFAMATION – Le ministre Alioune Sarr réclame 1 milliard au site ‘’leral.net’’

0
533

Le directeur de publication du site ‘’leral.net’’, Mamadou Fall, et l’auteur de l’article, Mame Diarra Fall, ont été attraits, hier, par le ministre du Tourisme et des Transports aériens pour diffamation, devant la troisième chambre correctionnelle. Le délibéré sera rendu ce 28 janvier.

‘’Meurtri‘’, le ministre du Tourisme et des Transports aériens a initié une procédure, via ses conseillers, pour avoir été traité de ‘’mauvais ministre de la République‘’ et de ‘’mauvais père de famille entretenant des relations suspectes avec une sulfureuse demoiselle‘’.

En effet, dans l’article incriminé, Mame Diarra Fall, journaliste au site ‘’leral.net’’, s’est lâchée sur le ministre. Elle l’accuse d’avoir jeté de l’argent du contribuable par la fenêtre. ‘’Alioune Sarr, pour ne pas le nommer, a dilapidé les maigres ressources de son département pour un salon dont les éditions précédentes n’auront pas rapporté plus d’une dizaine de touristes au Sénégal‘’. Ces propos fâcheux et diffamatoires, selon Alioune Sarr, ont été publiés sur le site ‘’leral.net’’, le 4 octobre 2019.

La rédactrice s’y interroge sur les relations mystérieuses entre le ministre et Amy Sarr Fall de Mondial Com. ‘’Le même article accuse le ministre d’avoir eu recours à une entente directe pour confier le marché de communication du salon à Mondial Com‘’, fulminent les avocats d’Alioune Sarr dans la citation servie au directeur de publication et à la journaliste. Maitres Khassim Touré et Mbaye Dieng estiment que ‘’le préjudice causé est extrêmement grave, puisque la nuisance recherchée, à travers cet article, est de faire discréditer le requérant dans ses fonctions et d’entamer sa dignité d’homme, de père de famille et de mari‘’.

En l’absence des parties, Me Touré a soutenu que cet article a entaché la réputation de son client. Pour laver son honneur, ils réclament le montant d’un milliard de francs CFA à titre de dommages et intérêts.

L’affaire sera vidée le 28 janvier prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here