Un avocat engagé par l’Etat du Sénégal pour « traquer » Karim, mis en examen à Paris…

0
107

iGFM-(Dakar) Connaissez-vous Maître Jean-François Meyer ? Evidemment, les Sénégalais se souviennent de cet avocat français qui avait défendu l’Etat contre Karim Wade, Bibo Bourgi et Pape Mamadou Pouye ) devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Mieux, Me Meyer a eu également à défendre l’Etat du Sénégal dans l’affaire Arcelor Mittal. A l’époque, les avocats des Wade disaient que Me Jean-François Meyer n’était pas un avocat de principes ou du droit, mais plutôt un avocat mercenaire obnubilé par l’argent, quitte à accuser d’honorables citoyens comme Karim Wade de génocide financier afin de mieux corser ses honoraires.
D’ailleurs, rappelle le journal Le Témoin parcouru par Pressafrik, certains confrères s’aventuraient à titre que Me François Meyer relançait sa santé financière à Dakar grâce aux affaires « Karim » et « Arcelor Mittal ». Eh bien, l’histoire vient de donner raison à Karim Wade et son collectif d’avocats.

Pour ce coup-ci, c’est dans des affaires de la famille Oumar Bongo. Pour cause, le journal français « Le Monde » a révélé que Me Jean-François Meyer est poursuivi pour « complicité de blanchiment de détournements de fonds publics et de corruption » avant d’être mis en examen. Me Mayer ou l’ex-détracteur de Karim Wade est également accusé d’être prête- nom pour des appartements à Paris pour le compte de la famille du président gabonais Oumar Bongo.

Selon toujours nos confrères de « Le Monde », l’avocat « sans frontières » est soupçonné d’avoir facilité des acquisitions de biens immobiliers parisiens fastueux et d’avoir opacifié des fonds probablement publics pour le compte des membres de la famille Bongo. « Le fait que l’ensemble de ces sommes transite par le compte professionnel de Me Meyer semble singulier » remarquent les policiers financiers de Paris suite à leurs investigations avant de revenir à la charge : « Me Meyer apparaît comme un pourvoyeur de services financiers jouant même le « banquier » informel pour les Bongo » renseignent-ils à l’endroit des juges d’instruction français. Des soupçons qui ont suffi à la Justice française pour inculper Me Jean-François Meyer par ailleurs avocat de l’Etat sénégalais !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here