SAISIE DE 1 200 KG DE FAUX MEDICAMENTS – Les pharmaciens privés réclament la criminalisation du trafic

0
214

La stratégie avancée par la brigade mobile des douanes de Kaffrine a fini par porter ses fruits. Ses hommes ont, en effet, fait une saisie de 1 200 kg de faux médicaments. Hier, aux environs de 4 h du matin, ses éléments engagés dans l’opération ont repéré et pris en chasse une berline 504 Peugeot transportant des médicaments. Une course-poursuite a abouti à l’immobilisation du véhicule entre Ndiao Bambali (arrondissement de Katakél) et Ndiobène-Taïba, dans l’arrondissement de Mabo.

Selon le communiqué de la Direction générale des douanes, des centaines de paquets et des milliers de boîtes de différents types de médicaments ont été saisis. L’évaluation faite avec les agents de la Pharmacie nationale d’approvisionnement et les représentants du service médical de la région de Kaffrine a recensé 1,200 kg de faux médicaments d’une valeur de 22 500 000 F CFA.

De l’avis du secrétaire général du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal, Assane Diop, c’est le lieu de féliciter les forces de sécurité. ‘’En l’espace d’un mois, des saisies se sont enchainées et on peut les estimer à environ 500 millions de francs CFA. C’était le cas à Kédougou, à Linguère, à Thiès et aujourd’hui à Kaffrine. C’est dire que les autorités sont en train de montrer un intérêt pour la lutte contre ce trafic mortifère. C’est également le lieu de tirer le chapeau aux forces de sécurité, la police, la gendarmerie et la douane’’.

Toutefois, il estime que seule la criminalisation de ce délit peut venir à bout de ce trafic. ‘’Au-delà de cela, il faut revenir sur l’importance de ce trafic. Si, en un mois, on a des saisies qui dépassent les 500 millions, cela veut dire que c’est un trafic extrêmement lucratif pour les personnes qui s’y adonnent. On s’en félicite, mais nous réitérons notre exigence, à savoir que le Sénégal aille vers la criminalisation. Il n’y a que cela qui va décourager ces trafiquants’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here