Amadou Bâ prône la mise en oeuvre de l’accord d’amélioration du passage à la frontière sénégalo-gambienne

0
186

Dakar, (APS) – Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Amadou Bâ, a souligné mercredi à Dakar, la nécessité d’œuvrer avec les autorités gambiennes à la mise en œuvre adéquate d’un accord censé faciliter davantage le passage des personnes et des biens à la frontière entre les deux pays.

“Dans le domaine de la circulation, il est important d’œuvrer ensemble à la mise œuvre adéquate de l’accord sur les transports routiers entre nos deux pays pour faciliter davantage le passage des personnes et des biens aux frontières”, a-t-il déclaré lors d’une session du deuxième Conseil présidentiel sénégalo-gambien.

“Il faudrait également œuvrer à créer les conditions d’une parfaite intégration de nos populations dans l’un et l’autre pays, conformément à nos engagements”, a ajouté Amadou Ba.

Il a insisté sur le fait que la construction du pont de la Sénégambie ‘’qui a mis fin à des décennies de souffrance pour les populations et redynamisé les échanges économiques entre les deux pays”.

Bâ s’est par ailleurs réjoui “du partenariat fécond entre SENELEC et la NAWEC avec la mise en service du point de livraison de Karang pour l’alimentation en électricité de la zone de Amdalai-Barra, après celle de Keur Ayib”.

“La nouvelle dynamique et le climat de confiance tout aussi favorable, nous les devons à la clairvoyance des présidents Macky Sall et Adama Barrow”, a-t-il fait remarquer, non sans saluer leur volonté politique pour le renforcement de leurs liens.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères a estimé que le contexte régional marqué par le terrorisme, l’extrémise violent et la criminalité transfrontalière ne laisse d’autre choix qu’une coopération intense en matière de renseignements.

“Nos deux gouvernements devraient s’engager à transformer notre coopération en un partenariat stratégique qui servira de modèle pour la sous-région et tout le continent africain”, a indiqué Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération des Gambiens de l’extérieur, Mamadou Tangana.

Il ajouté: “Nous devons continuer à déployer un maximum d’efforts pour trouver des solutions durables aux zones de discorde restantes et ouvrir une nouvelle page pendant la deuxième édition du Conseil présidentiel”.

“Notre partenariat doit être chéri et gardé jalousement pour que les générations futures de gambiens et de sénégalais en tirent des leçons et poursuivent leur chemin dans la paix, le progrès, la prospérité et la fraternité”, a-t-il souhaité.

DS/AKS/OID

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here