Professionnels des médias

1
551

Depuis l’installation de l’état d’urgence et du couvre-feu, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus au Sénégal, l’on assiste, dans les rues de Dakar, à des scènes inédites entre la police et les citoyens. Des vidéos montrant des citoyens bastonnés par des forces de l’ordre sont devenues virales sur la toile.

Et la dernière date de mardi soir. Elle montrait une journaliste et son cameraman en train d’être malmenés par les forces de sécurité, alors qu’ils leur montraient leurs permis de circuler. Pour mettre fin à de tels agissements, le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpics) a rencontré, hier, le ministre de l’Intérieur pour trouver une solution à cette situation. À la suite de cette rencontre, des décisions ont été prises.

Ainsi, dorénavant, les journalistes et techniciens détenteurs de la carte de presse pourront circuler aux heures du couvre-feu jusqu’à dimanche prochain. Un dispositif pour une distribution de laissez-passer sera bientôt mis en place. ‘’

À compter de lundi nuit, les travailleurs des médias devront être munis d’une autorisation spéciale de circuler signée par le préfet de Dakar. Cette autorisation est permanente, à la différence de celles provisoires et permet de circuler sur l’ensemble du territoire national, de ville en ville et de région à région’’, informe, dans une note, le président du Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse, Mamadou Ibra Kâne.

…Le dispositif sera mis en place avec l’assentiment des organes de presse. À Dakar, il sera supervisé par le CDEPS. D’ailleurs, son président s’y attelle déjà. ‘’Je demande à toutes les entreprises de presse de me fournir une liste avec la mention des noms et des fonctions du personnel bénéficiaire. En retour, je leur donnerai le nombre de formulaires requis à remplir et faire signer par le préfet de Dakar. Des dispositions spéciales seront prises pour une diligence du préfet dans la délivrance des autorisations’’, invite-t-il. Le Synpics demande, par ailleurs, aux travailleurs des médias à respecter les objectifs du couvre-feu (diminution de la propagation du virus) et à limiter leurs déplacements.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here