Des injections de plasma pour guérir les malades du coronavirus?

0
323

Deux malades sud-coréens âgés, atteints par le coronavirus, se sont remis d’une sévère pneumonie après avoir été traités grâce au plasma de patients guéris de la maladie, ont indiqué mardi des chercheurs. Une des pistes relevées par les scientifiques pour soigner les patients atteints par le Covid-19 est de leur injecter le plasma de patients ayant surmonté la maladie, qui contient des anticorps potentiellement bénéfiques. Des essais sont actuellement en cours aux États-Unis, aux Pays-Bas et en France, et pourraient prochainement l’être chez nous.
Rédaction 08-04-20, 12:33 Dernière mise à jour: 12:35 Source: Belga, Le Vif, LCI

La thérapie au plasma pourrait constituer “un traitement alternatif pour les patients en état critique qui ne réagissent pas favorablement aux médicaments antiviraux”, a indiqué Choi Jun-yong, médecin-chercheur de l’hôpital Severance de Séoul, où les deux malades sont soignés. Mais des essais cliniques à grande échelle sont nécessaires pour démontrer son efficacité, a-t-il ajouté.

Un des deux malades est un homme de 71 ans dont l’état s’est amélioré après avoir reçu des anticorps provenant d’un patient guéri d’une vingtaine d’années, avec des stéroïdes. L’état de santé de l’autre, une femme de 67 ans, n’avait d’abord pas été amélioré par la prise de médicaments, notamment contre le paludisme, et d’oxygène.

Une piste à étudier

Kwon Jun-wook, du Centre de contrôle des maladies de Séoul, a estimé que le traitement au plasma était “important”, étant donné qu’il n’existe pour l’instant ni médicament ni vaccin contre le Covid-19.

La thérapie au plasma a déjà montré son efficacité, lors d’essais à petite échelle, contre d’autres maladies infectieuses, comme Ebola ou le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère).

Une étude sur soixante malades est en cours dans des hôpitaux parisiens. Les premiers résultats pourraient être connus dans deux à trois semaines. Des essais sont également menés aux États-Unis, aux Pays-Bas et se poursuivent en Chine.

Et chez nous?

Cette piste sera également étudiée chez nous, même si aucun centre de recherche ou d’université du pays n’a encore officiellement lancé d’étude du genre. En Flandre, la Croix Rouge (Rode Kruis Vlanderen) a déjà lancé une collecte de plasma auprès de personnes guéries du coronavirus – des hommes uniquement. “Les femmes ne peuvent pas participer en raison du risque de réactions immunitaires indésirables dues à la présence de certains anticorps dans le sang des femmes qui, consciemment ou non, sont enceintes”, a expliqué la porte-parole de l’ONG Ine Tassignon dans le journal De Morgen.

Selon nos confrères du Vif, des collectes devraient avoir lieu à l’échelle nationale dès la semaine prochaine auprès de donneur sélectionnés dans les hôpitaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here