Le Bureau de Prospective Economique du Sénégal publie un Indice de résilience au Covid-19.

0
188

Le Bureau de Prospective Economique (BPE) du Sénégal a conçu, sous la direction dz Moubarack LO et Amaye SY, un indice de mesure et de suivi de la sévérité du covid-19 dans les pays, qui permet de capturer ledegré de résilience à la maladie. Nous définissons la résilience au covid-19 comme la capacité à supporter et à limiter la propagation du virus et à en guérir rapidement avec le minimum de pertes humaines. Les déterminants de cette résilience peuvent être à la fois structurels (qualité intrinsèque du système de santé, taille et structure générationnelle des ménages, pyramide des âges, culture nationale …) et/ou liés au mesures de gouvernance de la maladie (stratégies de dépistage , stratégies de protection des populations, stratégies de gestion des malades).

A partir de cette définition et compte tenu de la disponibilité de données régulières et fiables pour un échantillon large de pays, cinq variables sont sélectionnées pour composer l’indice. Ces indicateurs couvrent les trois dimensions de la sévérité : infection(nombre d’infectés au sein de la population, part des infectés du pays dans le total des infectés au niveau mondial, progression des nouvelles infections sur une période), la guérison (rapport du nombre de guéris sur le nombre d’infectés à la période précédente) et le décès (rapport du nombre de décès sur le nombre d’infectés à la période précédente).

L’indice est calculé sur une fréquence hebdomadaire pour 132 pays. Les données proviennent de la base journalière du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies qui est une agence de l’Union Européenne et qui se fonde elle-même sur des données officielles de l’Organisation Mondiale de la Santé et des pays.

Au 05 avril 2020, Bahreïn (avec un score de 0,70 sur un total possible de 1), Cambodge (0,69), Sénégal (0,68), Mexique (0,68) et Vietnam (0,67) occupent les cinq premières places du classement. La France (0,31) , les Etats Unis (0,29) , l’Italie (0,28), le Royaume Uni (0,21) ,l’Allemagne (0,20) et l’Espagne (0,15) affichent les plus faibles scores.

En Afrique, sur un total de 35 pays, Sénégal, Togo et Djibouti arrivent en tête sur le continent. L’Algérie, la République Démocratique du Congo et le Mali enregistrent les plus faibles scores en Afrique.

En Europe, la Géorgie, l’Albanie et la Biélorussie arrivent en tête du classement tandis que le Royaume Uni, l’Allemagne et l’Espagne enregistrent les plus faibles scores.

Sur le continent Américain, le Mexique, le Venezuela et le Pérou affichent les meilleurs scores, tandis que Salvador, Brésil et les Etats Unis réalisent les scores les plus faibles.

En Asie, Bahreïn, Cambodge et Vietnam composent le trio de tête, tandis que les dernières places sont occupées par Philippines, Iran et Turquie.

En Océanie, l’Australie devance la nouvelle Zélande.

Par ailleurs, l’analyse révèle une partition de l’échantillon en cinq classes selon le score du pays.

La construction de cet indice ouvre plusieurs perspectives de recherches futures dont la plus importante nous semble être l’identification des facteurs de résilience à la fois structurels et conjoncturels. Pour cela, il convient dans un premier temps de recenser tous les leviers (socio-économiques, médico-sanitaires, de gouvernance …) potentiels candidats et dans un deuxième temps d’identifier ceux qui ont impact significatif sur la performance des pays en termes de résilience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here