Guy Marius Sagna : « Des nervis nous menacent, devant le siège du FRAPP… »

0
129

iGFM-(Dakar) Les plateformes Noo lànk et Aar li nu bokk avaient organisé une conférence de presse ce matin au siège du Front pour la révolution anti impérialiste populaire et panafricaine (Frapp) pour exiger la fin de l’Etat d’urgence, la baisse du prix de l’électricité, la libération de Abdou Karim Guèye dit Karim Xrum Xax. Mais après leur conférence de presse, des nervis, notamment des éléments de sécurité du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) se réclamant de “Noo Nangou” se sont présentés devant le siège de Frapp menaçant les leaders des deux plateformes.

Intimidation…

“Des nervis, en ce moment, devant le siège du FRAPP et se réclamant de “Noo nangou” nous menacent après la conférence de presse de Noo lank et Aar li nu bokk. Tentative d’intimidation vaine et stérile”, renseigne l’activiste Guy Marius Sagna.

Responsabilités…

“Que le président de la République, le ministre de l’Intérieur, la police prennent leur responsabilité”, ajoute-t-il. Les membres de Noo Lank et Aar Li Nu Bokk étaient coincés au siège du Frapp sis au quartier Conachap. Ils étaient assiégés par des éléments de sécurité du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud).

IGFM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here