Conflit foncier à Soune Sérère: face à Abdou Aziz Diop, Ndiogou Ly et la DSCOS, les populations mettent leurs vies sur la balance…

0
221

« Si on doit y laisser la vie, nous sommes prêts ! ». C’est le cri des populations de Soune Sérère, où un conflit foncier les oppose à Abdou Aziz Diop, ancien ministre du président Diouf, Ndiogou Ly un promoteur et la DSCOS.

Au micro de Leral Tv, Ousseynou Ciss, coordonnateur du mouvement « Same Samomèl » de Landou, explique que leur rassemblement répond à une agression flagrante relative à un dossier les opposant à Abdou Aziz Diop, Ndiogou Ly et à la DSCOS.

La première histoire qui remonte à 1995, du temps Diouf, les oppose à Abdoul Aziz Diop, ancien ministre de Diouf, qui leur avait demandé de disposer des terres pour une durée bien déterminée mais à usage agricole.

Pendant cinq ans au moins, de l’élevage au forage, en passant par d’autres activités agricoles, son business n’avait pas marché. Il avait déserté les lieux, mais après l’implantation de l’AIBD, plus de vingt ans après, l’homme selon leurs accusations, vient usurper les 203 hectares confisqués aux populations.

Avec Ndiogou Ly, grâce à la DSCOS, ils veulent commencer des travaux, embarquant des populations qui se sont rebiffées.

Selon un autre manifestant, six voitures de gendarmerie étaient venues pour les menacer, avant de rebrousser chemin face à leur volonté d’y laisser leurs vies, pour défendre leurs biens, qui datent de plus de trois cents ans.

Pourtant selon Ousseynou Ciss, le coordonnateur du mouvement « Same Samomèl » de Landou, le Président Macky Sall avait reçu leurs dossiers via Augustin Tine, son directeur de cabinet.

Ils en appellent tout simplement au respect de leurs droits.

LERAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here