NON RESPECT DES GESTES BARRIERES – «Il y a un relâchement extraordinaire des Sénégalais», dixit le Pr Kébé

0
191

Accablé et dépité par le comportement de certains Sénégalais qui banalisent et s’entêtent à fouler au pied les gestes barrières, le Professeur Abdoul Aziz Kébé affiche son inquiétude et sa désolation. «Quand on voit le non-respect des mesures barrières, notre façon de vivre, je suis inquiet. Il y a un relâchement extraordinaire des Sénégalais. C’est comme s’ils défiaient Dieu. C’est comme si les Sénégalais font preuve d’héroïsme. Ils n’ont pas peur du risque», a-t-il déclaré sur les ondes de la radio Rfm, invité de l’émission du Grand Jury.

Le patron de la délégation générale au pèlerinage à la Mecque avouera que ce manque d’incivisme des populations, notamment par le non-respect généralisé des consignes données par la santé publique (distanciation physique, lavage des mains, port du masque…) risque d’enfanter l’- hécatombe, un cataclysme sanitaire qu’il sera presque impossible d’éviter. Ainsi, écœuré par l’inconduite de ces compatriotes, il a martelé avec le ton et la forme : «ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants, ils sont comme les animaux de bétail».

Pour rappel, le pays compte à la date d’hier, dimanche, 2189 cas sous traitement sur 6586 cas de contamination dans les différents centres de prise en charge. Le nombre de décès passe à trois chiffres, avec 105 cas de décès. Avec ces chiffres, le Sénégal est le 4e pays le plus infecté en Afrique de l’Ouest, derrière le Nigéria, le Ghana et la Côte d’Ivoire. Le pis, c’est dans cette situation d’explosion des cas que le gouvernement a choisi d’ouvrir les écoles après avoir acté de même pour les lieux de cultes et marchés.

Mardochée PRÉCIEUX | SUDONLINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here