Le CSFAP alerte: «Il y a une volonté d’opposer les populations de Djilakh et celles de Ndingler»

0
190

Le Comité de Suivi Foncier et d’Assistance aux populations de Ndingler a fait face à la presse ce samedi. Ce, pour faire le point sur le dossier. Mais, ses membres ont déclaré qu’il y a aujourd’hui, des tentatives de semer le trouble entre les populations de Ndengler et celles Djilakh. Une alerte renforcée par Birahim Seck, membre du Forum civil.

«Ce comité est entré en contact avec le collectif récemment constitué à Djilakh qui réclame les 224 hectares dont dispose M. Babacar Ngom. Les objectifs étant les mêmes, il y a aujourd’hui une volonté d’opposer les deux populations. Ce sont des parents, ce sont des frères et des amis. Aucune volonté ne peut semer la zizanie entre les populations de Ndingler et les populations de Djilakh», a indiqué M. Seck.

Robane Faye, le président du comité précise qu’ils n’ont pas de problème avec la personne de Babacar Ngom. Il indique qu’ils sont aujourd’hui ouverts à toute discussion.

«Nous savons ce qu’il représente pour le Sénégal. Nous sommes ouverts à toutes négociations. Nous remercions toutes les personnes qui s’activent dans la recherche d’une meilleure solution pour nos parents. Et nous lançons un appel à toutes les bonnes volontés pour qu’elles viennent combattre à nos côtés pour que justice soit rendue à ces vaillants paysans», invite-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here