États-Unis: l’université de Harvard et le MIT attaquent l’administration Trump en justice

0
196

Les deux prestigieuses universités américaines Harvard et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) contestent la décision prise par le département de la Sécurité intérieure qui entend interdire de séjour aux États-Unis les étudiants étrangers dont les cours seront dispensés en ligne à la rentrée.

« L’ordre est tombé sans préavis, sa cruauté n’est surpassée que par son imprudence », écrit le président de Harvard dans un communiqué. Et Larry Bacow ajoute : « Nous pensons que c’est une mauvaise politique publique, et nous pensons qu’elle est illégale. »

La directive du département de la Sécurité intérieure, qui menace les étudiants étrangers d’expulsion si l’établissement qu’ils fréquentent ne propose qu’un enseignement à distance, est tombée quelques heures après qu’Harvard a annoncé que tous ses cours seraient dispensés de manière virtuelle à la rentrée, rapportenotre correspondante à Washington, Anne Corpet.

Mardi, le président a qualifié cette décision de ridicule. Les avocats des deux universités qui attaquent l’administration en justice écrivent dans leur plainte que la décision du gouvernement est arbitraire et capricieuse, ils dénoncent un passage en force en dépit des risques sanitaires encourus par les élèves et les professeurs et demandent au tribunal d’empêcher l’entrée en vigueur de la directive.

« Par exemple si vous êtes Chinois ou Indien, vous n’allez pas suivre vos cours à 3 ou 4 heures du matin, explique Léon Fresco, avocat spécialiste de l’immigration. Ou si pour des raisons médicales vous êtes un étudiant qui doit rester confiné, comment vous allez faire pour quitter le pays, prendre un avion sans tomber malade ? Il y a beaucoup de problèmes potentiels, et c’est pour cela qu’il y a une action en justice. Les universités se plaignent qu’aucune exception n’a été prévue quand il a été annoncé que tous les étudiants qui suivent des cours en ligne devaient quitter le pays. »

L’enjeu est également financier pour les universités américaines. Les étudiants étrangers payent en général des frais de scolarité très élevés et leur participation contribue de manière non négligeable au budget des établissements américains.

À elles deux, l’université de Harvard et du MIT comptent près de 9 000 étudiants étrangers, sur plus d’un million à travers le pays.

RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here