Polars d’été. “Marseille 73 ” de Dominique Manotti

0
203

Cet été, Gilbert Chevalier propose de revenir sur les meilleurs romans noirs, policiers, et thrillers français de l’année.

Dans le contexte actuel et l’onde de choc après la mort de Goerge Floyd aux États-Unis, Dominique Manotti a choisi ce titre, Fables Of Mingus de Charlie Mingus enregistré en 1959 et consacré aux évènements de Little Rock. Charlie Mingus était l’un des musiciens de jazz les plus engagés de son époque pour les droits civiques et contre le racisme.

C’est de racisme dont nous parle Dominique Manotti dans Marseille 73, aux éditions Les Arènes. Elle s’intéresse à ce que l’on appelait alors les ratonnades. Nous sommes exactement en 1973. En six mois, plus de cinquante Arabes, essentiellement des Algériens, sont abattus en France, dont une vingtaine à Marseille. La région est d’évidence l’épicentre d’une forme de terrorisme dont les maghrébins sont les victimes.

Officier à la police judiciaire marseillaise, le jeune inspecteur Daquin, que l’on retrouve de loin en loin dans d’autres romans de Manotti, surveille des groupuscules de pieds-noirs animant de véritables camps d’entraînement paramilitaires. Il enquête parallèlement sur le meurtre d’un maghrébin, ce qui l’emmene à s’interesser à la police urbaine marseillaise gangrenée par les solidarités et le jusqu’auboutisme de certains rapatriés d’Algérie. L’enquête n’aboutira qu’en partie.

Dominique Manotti n’est pas vraiment d’un optimisme béat

Dominique Manotti, historienne de formation, affirme s’intéresser avec ses romans aux trous noirs de l’histoire. Ces zones d’ombres qui laissent libre court à une interprétation politique et sociale des évènements. Et on comprend que pour Dominique Manotti ces évènements des années 70 ont sans doute quelques prolongements aujourd’hui. Son roman est en tout cas passionnant : on découvre avec curiosité l’univers délétère de la police marseillaise des années 70 et avec frayeur l’indifférence incroyable dans laquelle ces crimes racistes ont pu avoir lieu.

FRANCEINFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here