RÉOUVERTURE DES UNIVERSITÉS – Les étudiants de l’UGB posent leurs conditions

0
163

La Coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis a fait face à la presse hier, mercredi 08 juillet, pour faire part de ses conditions pour une réouverture des universités sénégalaises en général et de leur université en particulier. Ses membres prônent une réouverture progressive tout en exigeant une reprise immédiate des cours pour les étudiants de la Licence 3 et du Master 2 et une reprise des autres étudiants au mois de septembre. Cette Coordination d’étudiants exige aussi de leur tutelle la résolution de tous les problèmes de leur campus pour une reprise dans les meilleures conditions.

L a réouverture des universités reste un sujet qui défraie ces jours-ci la chronique au sein du campus social de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis où les étudiants se sont réunis hier, mercredi 08 juillet, au niveau du Tour de l’œuf. Face à la presse, ces Sanarois, regroupés sous la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl), ont fait part de leurs conditions pour l’effectivité de cette réouverture. Ils exigent de leur tutelle, en l’occurrence le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la reprise immédiate des cours pour les étudiants en année de Licence 3 et ceux en année de Master 2. ”

La Coordination des étudiants de Saint-Louis, au regard du manque de respect que la tutelle fait montre à l’égard des étudiants et à la communauté universitaire, campe sur sa position à savoir exiger dans l’immédiateté que les universités du Sénégal en général reprennent les enseignements et que l’Université Gaston Berger de Saint-Louis en particulier rouvre ses portes dans les plus brefs délais. Car rien n’explique aujourd’hui la fermeture des universités vu que toutes les restrictions de l’état d’urgence sanitaire ont été levées”, a précisé Mouhamadoul Kabir Baldé, membre de la Coordination des étudiants de Saint-Louis et porte-parole du jour. Ces étudiants de Sanar sont également revenus sur le discours du Ministre Cheikh Oumar Hanne qui, lors d’une récente sortie médiatique, avait dit “qu’il n’y a plus aucune revendication à faire à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis dans la mesure où tous les problèmes ont été résolus”. Ce qui, selon le porte-parole de la Cesl, est totalement faux. ”

À l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, la question de l’hébergement pose toujours problème. Ce temple ne dispose que près de 5000 lits pour plusieurs milliers d’étudiants. Il s’y ajoute aussi le problème du manque d’eau au sein du campus social ainsi que celui de l’assainissement qui ne sont toujours pas résolus dans notre université”, a regretté Mouhamadou Kabir Baldé avant d’exiger aussi la livraison des 2000 lits dans les plus brefs délais, condition sine qua non du retour des étudiants en effectif global au mois de septembre. Toutefois, la Coordination des étudiants de Saint-Louis demande également à l’autorité d’appliquer une phase test qui nécessiterait de rappeler un nombre réduit d’étudiants dans ce campus dans les plus brefs délais.

Yves TENDENG | SUDONLINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here