UN OFFICIEL INSISTE POUR LA PROMOTION DU CONSOMMER LOCAL

0
202

Le directeur de cabinet du ministère du Développement industriel et des Petites et moyennes industries, Yatma Mody Ndiaye, appelle à corriger dans les plus brefs délais “certaines tendances” de l’économie sénégalaise notamment sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur, en privilégiant la consommation locale.

“Il faut qu’on opère vite la correction de certaines tendances de notre économie, notamment notre dépendance vis-à-vis de l’extérieur, en produisant ce que nous consommons et en consommant ce que nous produisons tout en construisant des bases solides pour l’exportation de produits à haute valeur ajoutée”, a-t-il notamment indiqué.

Pour ce faire, il faut selon lui encourager “toute mesure ou initiative qui mettrait en œuvre de nouvelles façons de produire et de consommer à petite et à grande échelles”.

Le directeur de cabinet du ministère du Développement industriel présidait une cérémonie de remise de dons de gels hydroalcooliques et de farine enrichie instantanée à la mairie de Hann Bel-Air, commune du département de Dakar.

Selon lui, l’Institut de technologie alimentaire (ITA) a fabriqué 1000 litres de gel hydro-alcoolique et 500 kilogrammes de farine enrichie instantanée à base de produits locaux au bénéfice des populations de Hann Bel-Air qui l’abrite.

“Ce don en général et la farine enrichie instantanée en particulier, doivent renforcer la résilience des couches vulnérables face à la Covid-19 et à la malnutrition”, a-t-il dit.

Au-delà de la promotion du consommer local, “il urge de travailler à l’avènement d’une véritable souveraineté alimentaire et sanitaire” au Sénégal, a-t-il indiqué.

Il a expliqué que c’est la raison pour laquelle le ministère du Développement industriel et des Petites et moyennes industries “a initié un plan de résilience aux effets de la pandémie de la Covid-19 et de relance du secteur de l’industrie pour la période 2020 -2023”.

Selon lui, c’est dans ce contexte que l’Institut de technologie alimentaire a décidé de répondre à cet appel à la solidarité en rendant service aux communautés d’une part, et en assumant sa responsabilité sociétale d’entreprise, d’autre part.

Il a demandé aux jeunes et femmes résidant dans cette commune de profiter de leur cohabitation avec l’ITA, estimant que les jeunes peuvent bénéficier de sessions de formation et d’incubation en entreprise pour créer ou développer des micros, petites et moyennes industries agroalimentaires.

“Ils contribueront ainsi à une valorisation plus soutenue du consommer local et à l’ancrage durable d’une culture du produire et consommer sénégalais, conformément à la volonté du président Macky Sall”, a-t-il ajouté.

Il a salué “l’excellent travail” de recherche-développement que l’ITA est en train d’effectuer en produisant des technologies et des innovations dont une bonne partie a, selon lui, déjà servi à la création et au développement de petites et moyennes industries agroalimentaires au Sénégal et au-delà.

“Ces performances sont davantage renforcées car l’ITA vient d’être sélectionné comme laboratoire de référence par l’Union africaine”, a-t-il annoncé.

SG/BK/ASG

Share

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here