Égypte: l’éternel mystère des pyramides alimente toujours les fantasmes

0
373

Le milliardaire américain Elon Musk a provoqué une vaste polémique après avoir tweeté le 31 juillet que « Les Aliens ont construit les pyramides » et laissé entendre que Ramsès II était un extraterrestre. Une sortie qui rappelle une fois de plus que l’origine de ces mystérieuses constructions millénaires alimente de nombreux fantasmes et théories farfelues.

Partant du principe américain selon lequel toute publicité est une bonne opportunité, Rania al-Mashatt, la ministre égyptienne de la Coopération internationale et ex-ministre du Tourisme, a invité Elon Musk et SpaceX sur Twitter à venir visiter l’Égypte, les pyramides et les tombes des bâtisseurs de ces monuments.

L’archéologue égyptien Zahi Hawass qui a dirigé durant près d’un quart de siècle les fouilles sur le plateau des Pyramides a traité les propos de Musk « d’affabulations ». Hawass, qui porte un chapeau Stetson à la Indiana Jones lors de ses nombreuses interventions sur les chaînes de télévision américaines a rappelé dans une vidéo qu’il avait découvert au siècle dernier les tombes et le campement des bâtisseurs des pyramides. Des Égyptiens tout ce qu’il y a d’humain selon les travaux de Hawass et de l’archéologue américain Mark Lehner.

En analysant les restes alimentaires sur le site du campement des bâtisseurs des pyramides on a retrouvé des restes de viande, de victuailles et de poisson. Les composants d’un repas d’ouvrier professionnel bien payé et pas d’un esclave sacrifiable et remplaçable comme le veut Hollywood. Mieux, on veillait au plaisir des bâtisseurs avec de la bière et du vin. On a aussi retrouvé sur les ossements des bâtisseurs des traces d’opérations chirurgicales, notamment le traitement de fractures osseuses. Des os d’hommes costauds et pas la frêle ossature d’aliens filiformes. Et comme tout ouvrier qui se respecte a besoin d’outils performants, on a retrouvé tout ce qui servait à travailler la pierre.

« Y’en a marre ! »

Même si Elon Musk a reculé devant les tweets qui l’accusaient « d’avoir fumé la moquette » et a cité un article de Wikipedia indiquant que les pyramides sont des construction humaines, les Égyptiens restent remontés contre tout ceux qui veulent les priver de la paternité de la plus vieille et seule survivante des merveilles du monde antique, la grande pyramide.

Ils veulent bien accepter que la méthode de construction reste un mystère, mais pas que leurs ancêtres n’étaient pas des génies du bâtiment et des projets pharaoniques. Leur contester les pyramides est perçu par certains comme un acte raciste de suprématistes blancs. Et comme les théories extraterrestres reviennent régulièrement, les Égyptiens en ont marre de la « pyramidologie » qui est à l’archéologie ce que l’astrologie est à l’astronomie.

La constellation d’Orion

Pour commencer, il y a ceux qui notent que la position GPS de la grande pyramide (29.9792458) correspond à la vitesse de la lumière en mètres seconde, chose que ne pouvaient pas connaître les pharaons. Ce serait donc l’œuvre d’aliens. L’angle de la pyramide de Khéops correspondrait exactement à Pi et la pyramide est un ordinateur minéral, ce serait donc l’œuvre des aliens. Mais la théorie qui a fait le plus de bruit et permis de vendre des centaines de milliers de livres est celle dite de « La corrélation d’Orion » de l’astrono-archéologue amateur Robert Bauval.

Les pyramides du plateau de Gizeh, (Khéops, Khéphren et Mykérinos) correspondraient aux étoile du baudrier de la constellation d’Orion et le Nil à la Voie lactée. Et comme cette corrélation serait exacte il y a 10 500 ans, soit près de six millénaires avant les pharaons et la construction supposée des pyramides… Il s’agirait de l’œuvre des aliens ! Des aliens qui auraient franchi des centaines d’années lumières de distance pour faire une carte du ciel avec des pyramides, un peu comme des enfants avec des Lego triangulaires. Un nouveau mythe remplaçant celui qui voulait que les pyramides soient les grenier à blé de Joseph dans l’Ancien Testament.

L’énigme du Sphinx

La statue monumentale de lion à tête de pharaon construite il y 45 siècles selon les Égyptologues est en réalité beaucoup plus ancienne selon l’archéo-amateur John Anthony West. Une douzaine de milliers d’années. Mais d’autres archéo-amateurs ukrainiens sont allés encore plus loin : 800 000 ans. Bien avant l’homo sapiens. Elle serait selon eux l’œuvre d’une grande civilisation qui aurait disparu dans une catastrophe naturelle ou nucléaire ou, mieux encore, des aliens.

Pour tous les savants amateurs, auteurs à sensation et même ufologues (OVNI) les aliens seraient venus cette fois de la Constellation du Lion, d’où le corps du Sphinx. Un Sphinx sous la patte duquel se trouverait une base secrète abritant un vaisseau spatial. La preuve irréfutable de ce qu’ils avancent seraient selon eux que les autorités égyptiennes n’ont pas laissé tous ces théoriciens du fantastique creuser à leur gré.

Les Titans d’Arabie

Il y a aussi eu une contestation islamiste de la construction des pyramides par les pharaons qui se seraient tout simplement accaparés des monuments existants. Des monuments qui auraient été construits par le peuple de Ad cité par le Coran. Des géants hauts comme un palmier et d’une force herculéenne et dont des squelettes d’une vingtaine de mètres auraient été retrouvés au sud de l’Arabie. Pour eux, construire les pyramides aurait été un jeu d’enfant. Mais Allah les a éradiqués pour avoir adoré les idoles dont le Sphinx soutiennent des islamistes. Durant la brève période où les Frères musulmans ont gouverné l’Égypte (2012-13) des islamistes ont appelé à détruire le Sphinx comme les talibans avaient détruit les statues de Bouddha en Afghanistan.

Égyptologues, archéologues, historiens et savants ont tenté de démonter toutes ces théories, mais rien n’y fait surtout depuis l’apparition d’internet et des réseaux sociaux. Selon les diverses théories complotistes s’appuyant sur des concepts scientifiques ou religieux, l’histoire officielle des pyramides et du Sphinx n’est qu’un mensonge que nous impose un pouvoir occulte pour mieux contrôler l’humanité. Un pouvoir d’aliens ?

Quoiqu’il en soit, pour l’auteur de ces lignes qui enfant gambadait avec ses copains sur le plateau de Gizeh à l’âge de trois ans, les pyramides resteront toujours « le plus beau terrain de jeu de l’Univers ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here