COVID-19: LA GRÈCE ANNONCE LA FERMETURE DE SES FRONTIÈRES TERRESTRES LA NUIT POUR LES VOYAGEURS

0
189

Le gouvernement a également annoncé une série de mesures sanitaires pour la petite île de Poros, où plus d’une dizaine de cas de coronavirus ont été détectés récemment.

Face à la progression des contamination au Covid-19, la Grèce a annoncé ce jeudi qu’elle allait fermer ses frontières terrestres aux voyageurs la nuit. Seule la frontière bulgare n’est pas concernée par cette nouvelle mesure. Le gouvernement a également annoncé la mise en place de mesures sanitaires d’urgence sur la petite île touristique de Poros, située près d’Athènes, où plus d’une dizaine de cas ont été détectés.

Un couvre-feu y a été décrété pour les bars et restaurants jusqu’au 17 août, et les fêtes foraines et marchés ouverts y ont été interdits. Les rassemblements de plus de neuf personnes sont également proscrits sur l’île, y compris à domicile, et le port du masque est obligatoire partout.

Des mesures prises dans tout le pays dès la semaine dernière

Mercredi, la Grèce avait annoncé une “semaine de prise de conscience”, resserrant les mesures sanitaires après une forte hausse des contaminations, alors que des mesures de précaution avaient déjà été adoptées dans tout le pays il y a quelques jours.

La semaine dernière, les autorités sanitaires du pays ont ainsi rendu obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics fermés, et restreint jusqu’au 15 août les visites dans les maisons de retraite et autres institutions hébergeant des personnes vulnérables. Les mariages, baptêmes et enterrements ont quant à eux été limités à 100 personnes, et les fêtes foraines de l’été annulées.

Une hausse des contaminations

Ces décisions interviennent alors que la Grèce connait une hausse importante des contaminations depuis quelques semaines. Entre mercedi et jeudi, les autorités sanitaires ont recensé 153 nouveaux cas de coronavirus. Un chiffre qui se rapproche dangereusement du pire bilan quotidien (156 contaminations en une journée) enregistré le 21 avril dans le pays.

Certains responsables ont attribué cette récente hausse des contaminations à l’affluence dans les boîtes de nuit et aux soirées festives. Seuls 10% des cas récemment recensés ayant fait l’objet d’un traçage mènent à des étrangers, a par ailleurs fait remarquer le Premier ministre, Kyriakos Mitsotakis, lors d’un conseil des ministres mercredi.

Depuis le début de la pandémie, 5100 cas positifs au Covid-19 ont été détectés en Grèce, dont 210 sont morts. Le Premier ministre a exclu un nouveau confinement, après un déconfinement progressif en mai et la décision en juin d’accueillir les touristes étrangers pour sauver une partie de la saison touristique, vitale pour l’économie grecque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here