Ligue des champions: Lyon scalpe la Juventus, le Real Madrid à terre

0
541

Après des mois de pause, la Ligue des champions UEFA a repris vendredi 7 août avec Juventus-Lyon et Manchester City-Real Madrid, matches retour des 8es de finale. A Turin, les Lyonnais ont résisté aux champions d’Italie et validé leur ticket pour les quarts de finale malgré une défaite (2-1). Ça passe aussi pour les Cityzens, victorieux face aux Madrilènes (2-1).

La Ligue des champions a enfin fait son retour. Interrompue mi-mars alors que seulement la moitié des 8es de finales étaient joués, la plus grande des compétitions d’Europe a fait sa rentrée avec deux des quatres matches encore à disputer avant les quarts de finale : la manche retour entre la Juventus et l’Olympique lyonnais, et la manche retour entre Manchester City et le Real Madrid, toutes les deux à huis clos.

Lyon a tenu bon face à Ronaldo et la Juve

Enfin, la Juventus est éliminée par un club français. Au niveau européen, ce n’était jamais arrivé. Et c’est l’Olympique lyonnais version 2019-2020 qui y est parvenu. Les Gones avaient pour eux leur victoire 1-0 acquise à l’aller au Groupama Stadium. C’était donc à la Juve de mettre le tempo pour inverser la tendance dans son Allianz-Stadium. Un projet mis à mal dès le début de la rencontre.

L’arbitre allemand, M. Felix Zwayer, a vu une faute de Rodrigo Betancur sur Houssem Aouar dans la surface de réparation. Soutenu par ses adjoints-vidéo, l’homme au sifflet a donc accordé un penalty que Memphis Depay a transformé d’une panenka osée (12e). Le même Depay s’est retrouvé ensuite dans la peau du fautif sur un coup franc botté par Cristiano Ronaldo : le Néerlandais, dans le mur, a dévié du coude le tir du Portugais. L’arbitrage était là aussi discutable, mais la décision d’accorder un penalty a été confirmée. Et Ronaldo a égalisé (43e).

En seconde période, la Vieille Dame a insisté pour refaire surface. Elle avait alors besoin de deux buts supplémentaires pour renverser les Gones. Cristiano Ronaldo, encore lui, a donné le ton en inscrivant un second but d’une superbe frappe (60e). Avec encore une demi-heure à jouer, la pression était alors sur la cage lyonnaise. Mais en dépit des assauts du quintuple Ballon d’Or et de ses coéquipiers, Anthony Lopes n’a pas cédé à nouveau. Et à l’arrivée, c’est bien l’OL qui est qualifié malgré cette défaite à Turin (2-1) : le but marqué à l’extérieur fait la différence.

RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here